Le procès en appel du journaliste, syndicaliste, Sékou Jamal Pendessa vient d’être fixé par le parquet général de la Cour d’appel de Conakry. L’information est donnée par le collectif d’avocats de Sékou Jamal Pendessa dans la soirée de ce lundi 26 février.
Ce collectif du journaliste a dans une déclaration, rappelé que “Le vendredi 23 février 2024, contre toute attente, Monsieur Sékou Jamal PENDESSA, Journaliste et Secrétaire Général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée a été injustement condamné à 6 mois d’emprisonnement dont 3 assortis de sursis et à 500.000 FG d’amende par le Tribunal de Première Instance de Dixinn
Le même jour, par l’organe de ses conseils, Monsieur Sékou Jamal PENDASSA a formellement relevé appel contre cette surprenante décision, qui de surcroît est rendue en violation manifeste des articles 8, 34 et 35 de la Charte de la Transition de la République de Guinée en date du 27 septembre 2021” dit-il avant de faire savoir que: “Ce jour, lundi 26 février 2024, les Conseils de Monsieur Sékou Jamal PENDASSA ont reçu par voie d’Huissier de Justice, la signification d’une lettre d’appel du Parquet Général contre le jugement rendu en Première Instance d’une part;
Et d’une cédule de citation délivrée par le Parquet Général de Conakry, fixant la date d’ouverture du procès en appel au mercredi 28 février 2024 d’autre part:
Le Collectif prend acte de l’appel du Parquet Général et de la fixation de la date d’ouverture du procès en appel”
Dans la même déclaration, les avocats ont notifié que “Le Collectif relève que toutes les parties au procès ont systématiquement relevé appel contre cette mauvaise décision qui ne repose sur aucune base légale:
Conséquemment, le Collectif continue à clamer haut et fort l’innocence de Monsieur Sékou Jamal PENDASSA et exige sa remise pure et simple en liberté;
Force doit rester à la loi. Conakry, le 26 février 2024”
Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com