Kankan: Face au risque de violences, les acteurs de la paix se retrouvent

0
349

Tenue d’une table ronde ce lundi 2 mars 2020 à Kankan avec les acteurs de la paix. Elle a été initiée par la coordination régionale de la coalition nationale d’appui à la réconciliation en Guinée (CONAREG). Objectif : faciliter le dialogue et le partage entre les acteurs de la paix en vue de trouver les voies et moyens de prévenir et de gérer les violences avant, pendant et après les élections.

La situation sociopolitique inquiète les acteurs de la CONAREG. D’où l’organisation de cette table ronde afin d’impliquer tous les acteurs à la sensibilisation de la population à éviter toute forme de violence.

Bintou Mady Kaba est le coordinateur régional de la coordination régionale de la coalition nationale d’appui à la réconciliation en Guinée. Il explique pourquoi il était nécessaire d’organiser une telle rencontre : « Vous savez que depuis octobre 2019 la Guinée enregistre des manifestations parfois très violentes avec mort d’homme. La CONAREG a analysé cette situation et a décidé de déployer sur le terrain des initiatives de sensibilisation, de communication vers tous les acteurs de la paix à savoir les coordinations régionales, de la société civile, les femmes, les jeunes pour qu’ensemble nous discutions pour donner des idées allant dans le sens de la paix, de la prévention de la violence, du renforcement de la cohabitation entre les Guinéens. »

Pour sa part, Sékou Condé, premier vice-président de la société civile, indique qu’en parlant de la paix, tout le monde doit se retrouver dans une situation de non-violence : «La paix est un comportement. Cela suppose que tout le monde se retrouve dans une situation de non-violation. C’est à ce titre que nous avons fait appel à un certain nombre de communicateurs, certain nombre d’autorités qui sont venus à propos des élections. Nous avons estimé que ces élections sont une occasion de tension et qu’il est bon pour une prévention, de sensibiliser, d’informer la population à travers ceux-là qui sont les porte-paroles. »

Il faut signaler que les représentants des différentes communautés ont assisté à cette table ronde.

Oumar Condé depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email