Kankan : Les opérations d’enrôlement recommencent après deux jours de perturbations

0
155

Les travaux ont effectivement repris ce lundi 9 décembre 2019, dans les différentes Commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE) dans la commune urbaine de Kankan. Cette reprise intervient après deux jours de boycott enregistré par endroit dans plusieurs  CAERLE. 

L’arrêt du recensement était dû à une grève que les agents recenseurs avaient observée pour protester contre le traitement dont ils sont victimes de la part de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Le personnel recenseur était présent dans les différentes CAERLE que nous avons visitées ce matin. Selon les informations, plusieurs sensibilisations auraient été menées par la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) auprès des agents recenseurs pour qu’ils reprennent les travaux d’enrôlement qui ont connu deux jours de perturbation dans les CAERLE de Kankan. Cette information a été confirmée par Mamoudou Camara, président de la CAERLE 1512 au quartier Kabada 2 : « Nous, on a fait deux jours sans travailler. Après il y a eu l’appel de la CEPI Kankan, qui a demandé aux démembrements de rejoindre les CAERLE pour reprendre le travail. Mais c’est à travers les sensibilisations et la motivation des gens qu’on a repris, mais même avec ça, il y a certaines CAERLE où ça ne travaille pas. Moi je demande à la CENI de revoir le salaire et la prime des gens. Ce n’est pas facile de faire un travail de 25 jours ».

Au niveau de la  CAERLE 015 du quartier Gare, cette grève n’a duré qu’une seule journée. Selon Arafan Camara, c’est suite à une réunion tenue au gouvernorat que la grève a été suspendue : « En réalité, cette grève n’a été que de nom, mais pratiquement il n’y a eu qu’une seule journée de perturbation. Bon, il y a eu une réunion au niveau du gouvernorat, et à l’issue de cette réunion, mais selon ce qu’on a appris, ça a été décidé de reprendre les travaux. Ils nous ont dit que la CENI est en train de prendre des dispositions pour un meilleur traitement des agents enrôleurs ».

Le processus d’enrôlement des électeurs se passe bien à Kankan, assure Mme Konaté M’Balou Kaba, présidente de la CEPI Kankan. Cependant elle note quelques difficultés : « Le processus d’enrôlement se passe très bien à Kankan. Nous sommes seulement confrontés à certaines difficultés notamment le manque de consommable. Il s’agit de récépissés, de certificats d’inscription et tant d’autres. Ce sont ces difficultés auxquelles on est confronté ».

Dans ces différentes CAERLE sillonnées il n’y avait d’affluence des citoyens. Selon un responsable, cela s’expliquerait par le fait que plusieurs citoyens se sont fait recensés.

Mamadi KABA, depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email