Kankan : Plus de 35 000 personnes ne seront pas autorisée à voter pour leurs candidats

0
254

À quelques jours du double scrutin du 22 mars 2020, après une mission de vérification par la CEDEAO du fichier électoral, la CENI a procédé à la suppression de plus de deux millions d’électeurs enrôlés sans pièce justificative. Cette décision a modifié le nombre d’électeurs dans plusieurs préfectures de la Guinée. C’est le cas de la circonscription électorale de Kankan.

A Kankan, après la vérification effectuée par les experts de la CEDEAO, 35.239 personnes ne seront pas autorisées à voter sur un effectif de 363.687 votants. Mamby Camara, rapporteur de la CEPI de Kankan, explique : « Pour la préfecture de Kankan, 35.239 électeurs ne sont pas autorisés à voter sur un effectif de 363.687. Ça veut dire qu’avec la nouvelle situation dans la préfecture de Kankan 328.448 iront voter correctement pour les élections couplées (législatives et référendaire) pour 138 bureaux de vote parce qu’il y a eu 110 bureaux de vote de moins. »

Le candidat uninominal du parti UDIR assure que malgré toutes les difficultés rencontrées, son parti est prêt à sécuriser les voies du candidat Moussa Condé : « Aujourd’hui au niveau de la CEPI de Kankan, nous sommes en train de voir comment déployer les délégués dans les bureaux de vote puisqu’on aurait appris qu’il y a des bureaux de vote qui ont été supprimés sur l’observation de la CEDEAO. Comme vous le savez, l’Organisation internationale de la Francophonie avait émis des insuffisances par rapport à la fiabilité du processus. Aujourd’hui, malgré toutes les difficultés, nous pensons que le parti UDIR ne peut que s’appliquer afin que nous soyons fin prêts pour que nous puissions sécuriser la voie du candidat. »

La circonscription électoral de Kankan a 4 partis uninominaux. Il s’agit du Guinée Débout, UDIR, RPG arc-en-ciel et AFC.

Oumar Condé depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email