Kankan: un jeune dément se donne la mort en mettant du feu dans sa chambre

0
243

Dans la matinée de ce jeudi 9 janvier 2020, un jeune homme âgé d’une trentaine d’années s’est donné la mort en mettant du feu sur lui après s’être arrosé de l’essence. Il a fait cet acte dans sa chambre à coucher dans laquelle il s’était enfermé  lui-même. Ce suicide s’est produit dans le quartier Briqueterie.

Selon des sources concordantes, Mamadi Joseph Koundouno qui serait affecté par une maladie mentale, s’est enduit d’essence dans sa chambre à coucher avant de se faire enflammer à l’aide d’une allumette. Tout le contenu de sa chambre à coucher a été calciné par le feu.

C’est dans cette circonstance douloureuse que le jeune Mamadi Joseph Koundouno a atrocement trouvé la mort. Dans la famille tout comme chez les voisins c’était la consternation. A l’annonce de la triste nouvelle, l’autorité régionale de Kankan s’est rendue dans la famille éplorée pour compatir avec elle car le défunt est l’un des fils de la cheffe du cabinet du gouvernorat de Kankan et du chirurgien chef de l’hôpital régional de Kankan.

Au total trois chambres ont été totalement consumées par les flammes, mais la plus grosse perte pour Jean Paul Moussa Kondouno est la mort de son frère aîné.

 « C’est mon grand frère qui n’était pas bien portant qui a mis le feu à la maison à l’aide d’essence et d’allumette. Il en est mort lui-même. Le contenu de 3 chambres a été aussi consumé par ce feu », a-t-il dit.

C’est grâce aux efforts conjugués des sapeurs-pompiers et du voisinage que la maison tout entière n’a pas brûlé. Et pour faire face aux dégâts matériels, Jean Paul Moussa Kondouno demande de l’assistance sociale : « Je demande aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide. C’est un accident dont on a été victime. Ça peut arriver partout et à toutes les familles. Donc nous sommes ouverts à tous les citoyens qui peuvent compatir à notre douleur».

Il faut signaler que c’est à 16h ce jeudi que le jeune Mamadi joseph Koundouno à rejoint sa dernière demeure en présence de nombreux parents, amis et connaissance.

Mamadi KABA depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com                  

Print Friendly, PDF & Email