Labé : Le préfet fait le bilan de l’incendie du bureau de la CEPI

0
165

Interpellé ce jeudi 27 février 2020 par lecourrierdeconakry.com, le préfet de Labé a accepté de situer l’opinion sur les pertes enregistrées mercredi nuit lors de l’incendie criminel de l’unique bureau de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) sis dans le bloc administratif préfectoral de Labé.

 Pour El Hadj Safioulaye Bah, c’est quelques cartes d’électeurs et des habits de membres de bureaux de vote qui ont été consumés par les flammes.

Selon le préfet, l’essentiel du matériel électoral n’était pas stocké dans le bureau incendié mercredi: « Dans ce local il y avait le reste des cartes électorales, les documents des travailleurs de ce bureau et quelque T-shorts que doivent porter les membres des bureaux de vote. Donc c’est ce qui a été brûlé parce que le gardien, dès qu’il a vu la fumée, a a vite fait appel aux pompiers ».

A la question de savoir comment des inconnus ont pu s’attaquer à l’un des bâtiments les plus sécurisés de la ville, El Hadj Safioulaye Bah tente de se défendre: « Vous savez, il y a toujours plus malin que soi. Il y a des gardiens, de policiers et de gendarmes à la préfecture et il y a un passage derrière la préfecture. Certainement, ceux qui ont commis ces actes, sont passés par là-bas pendant que les gardes étaient de l’autre côté. Donc, quelqu’un de mal intentionné sait souvent ce genre d’astuces ».

Par ailleurs, ce jeudi 27 février, des incidents ont été signalés dans certains quartiers péri-urbains notamment Daka où plusieurs jeunes ont été arrêtés.

Bah Djenabou Labe, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email