Après plusieurs jours sans audience à cause de la formation des avocats d’une part et de leur boycott d’autre part, le procès 28 septembre a repris dans la matinée de ce mardi 28 novembre au tribunal adhoc à la Cour d’Appel de Conakry.

La procès se poursuit avec la déposition des témoins. Le Chef d’Etat major à l’époque, Oumar Sanoh est revenu à la barre pour donner sa version des faits. Après sa narration, le Général à la retraite qui précise n’avoir pas été au stade répond aux questions des avocats.

Il faut signaler que les conseillers des accusés avaient boycotter le procès, parce qu’ils étaient empêchés de voir leurs clients à la maison d’arrêt. Mais finalement les choses sont rentrées dans l’ordre, les avocats peuvent rencontrer les détenus en prison.

LCC