Législatives algériennes : Un  taux de participation 74 % en Guinée

0
1403

Le 04 mai dernier, les Algériens en Algérie et dans tous les pays du monde sont allés aux urnes pour élire les 462 députés qui siègeront au Parlement Algérien.

En Guinée, à la veille du scrutin, l’Ambassadeur M. Fassih Rabah, a rencontré les journalistes à la chancellerie pour leur expliquer l’importance de ce vote.

« Les législatives algériennes ont eu lieu un peu plus d’an après la promulgation (mars 2016) de la nouvelle Constitution du pays. Celle-ci élargit le pouvoir du Parlement et l’autorise à contrôler l’action du gouvernement », a-t-il expliqué.

Selon l’Ambassadeur Fassih, les réformes instaurées par la nouvelle Constitution, la troisième sous le règne de Bouteflika, vise à accélérer la démocratisation du pays.

 « La Constitution contient des dispositions qui renforcent le pouvoir du Parlement, garantit la séparation et l’équilibre des pouvoirs (législatif, judiciaire et exécutif), le Parlement a plein pouvoir de contrôler l’action du gouvernement, le Premier ministre présente à l’Assemblée Nationale la Politique générale du gouvernement et lui rend compte. Aussi, le Premier ministre est issu de la majorité du parlement», a-t-il indiqué. Avant de poursuivre que lui et son équipe ont sensibilisé leurs compatriotes sur l’importance de cette élection qui se tient, dit-il : « dans  un contexte de réformes démocratiques. L’essentiel était surtout de faire comprendre à chacun le processus de vote et qu’il est libre de choisir qui il veut », a conclu le diplomate.

Plus loin il précise qu’en Guinée, le bureau de vote a été ouvert cinq jours avant le jour du scrutin.

« Nous avons été autorisés d’ouvrir le bureau quelques jours avant le jour-j. Nous avons ouvert ici depuis le 30 avril, de façon à permettre aux électeurs de voter sans trop de contraintes, surtout que le scrutin a lieu un jour ouvrable. Certains électeurs peuvent ne pas avoir l’accord de leurs supérieurs pour venir voter le jour du scrutin. Heureusement, le 30 c’était dimanche, le 1e est un jour férié (Journée internationale du Travail) ».

Sur 39 inscrits, l’ambassadeur a parlé d’un taux de participation 74 % à la veille du scrutin. Et le jeudi 04 mai, dès 8 heures, le bureau de vote était ouvert pour accueillir les derniers électeurs (31 sur les 39 inscrits avaient voté). Ils arrivaient à compte-goutte, pour choisir parmi les huit listes de candidats dont une liste d’indépendants pour la zone 3(Afrique et monde Arabe). Ce sont le Parti Algérien vert pour le développement, le Front El Moustakbal, le Mouvement Populaire Algérien, le Rassemblement National Démocratique, le Front de Libération Nationale, Tajamoua Amel El Jazair, l’Alliance Haraket Moudjtamaa Es-Silm et la Liste d’indépendants.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email