Vu l’allure liberticide prise ces derniers jours par les prédateurs de la libérté de la presse qui veulent en finir complètement avec notre existence, nous avons décidé de réajuster notre plan de riposte pour l’adapter à la haute de la cruauté de l’ennemi d’en face. Nous passons donc à la vitesse supérieure.

Par conséquent, la journée sans presse de ce lundi 11 décembre va désormais commencer à 5h00 au lieu de 6h30 et sera prolongée jusqu’à 0h00 au lieu de 19h.

La journée sans presse de ce lundi consiste à éteindre complètement les émetteurs des radios. Côté télé aussi, on affiche simplement l’écriteau « PRESSE EN DANGER » avec fond rouge. Les sites d’informations feront la même chose. Les travailleurs sont priés de rester à la maison toute la journée du lundi.

Après cette journée, ils sont tous conviés à une assemblée générale à la maison de la presse le lendemain, c’est à dire le mardi 12 décembre à 10h30.

Pour veiller au respect strict de ces consignes, nous avons mis en place des commissions de monitoring chargées de nous remonter incessamment les fréquences et noms des médias qui ne seraient pas dans l’esprit de la journée sans presse.

Braves camarades de lutte, l’heure est très grave…!

Notre corporation est menacée d’extinction; son honneur et sa dignité malmenés et traînés dans la boue par des montres sans cœurs.

Levons nous comme un seul homme et menons le combat pour rebondir.

#PresseEnDangerGn