N’zérékoré : un chauffeur de camion échappe au lynchage après avoir percuté un motocycliste

0
750

 Un conducteur de camion a échappé de justesse  à la vindicte  populaire à N’zérékoré. Dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 octobre, le  camion qu’il conduisait est  entré en collision avec une moto sur la nationale Beyla-N’zérékoré dans un village situé à 25 Km de  la ville. Le conducteur de la moto a succombé sur place suscitant la colère des habitants du village de Gbouo où l’accident s’est produit.

Selon les informations recueillies, le conducteur de camion ne se serait pas arrêté sur le lieu de l’accident. C’est ce qui a suscité la colère  des villageois qui sont sortis avec des armes pour venger leur parent. Il a fallu l’intervention des agents de la compagnie de la sécurité routière de la gendarmerie basée à Kpaya pour le chauffeur ait sa vie sauve.

« Je suis resté ici la nuit, quand on m’a appelé pour me dire qu’il y a eu accident sur la route de Beyla. Immédiatement, je me suis rendu sur le lieu et j’ai trouvé que c’était chaud. Il y avait un attroupement et c’était très difficile. Mais on a reçu à faire partir le chauffeur dans notre bureau.  On l’a mis en garde à vue.  Les villageois voulaient calciner le véhicule, mais on leur a dit non ne faites pas ça. Laissez-nous faire la situation et on va transférer à la justice. Donc avec beaucoup de discussions et grâce à l’intervention d’un président de district, ils ont accepté de laisser le camion partir » a expliqué Alfred Gbo Mamy,  commandant adjoint de la compagnie de la sécurité routière de la gendarmerie de N’zérékoré.

Au micro du courrierdeconakry, le chauffeur de camion qui était en audition dans les locaux du CSR a reconnu avoir été sauvé par les agents de cette compagnie.

En attendant la fin des enquêtes, les premiers résultats révèlent que l’excès de vitesse des deux engins serait à la base de l’accident.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’zérékoré

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email