Pr Alpha Condé « Je m’emploierai personnellement à encourager un dialogue direct et franc avec… », Promet le Président

0
874

C’est avec un visage triste que le Président de la République Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé s’est adressé à la nation guinéenne ce lundi 5 mars 2018 à la Télévision nationale (RTG Koloma).

Le président guinéen regrette les violences enregistrées dans le pays et demande à tout un chacun de cultiver l’esprit patriotique pour un développement de la Guinée.

Nous vous proposons l’intégralité du message du Chef de l’Etat :

 « Mes chers compatriotes, il est évident que dans la vie d’une jeune nation le choix de chacun s’impose et de chacune d’entre nous et qui engage notre présent et notre avenir commun. Notre pays comme tous les autres, traverse des difficultés qui si nous employons la mesure exacte sans passion ni calcul devrait être surmontées ; c’est pourquoi j’en appelle au sens élevé du devoir de chacun d’entre nous et vous assure tous mes chers compatriotes à un véritable sursaut national. Chacun doit se rappeler en toute circonstance que l’intérêt de notre pays est au-dessus de tout. Notre Guinée ne survivra et quoi qu’il arrive sera debout et forte.

Mes chers compatriotes, chacun de vous connait l’immense espoir que j’ai toujours placé dans notre jeunesse qui a toute ma confiance qui bénéficie aujourd’hui de toute l’attention de la part de l’Etat, du gouvernement et de moi-même. Chacun d’entre nous peut donc comprendre ma préoccupation sur les sujets de toute la nation face à la grève des enseignants qui perdure aux grandes dents de tous avec des conséquences malheureuses pour tout le pays et son système économique.

Je regrette comme tous les Guinéens, les élèves et leurs parents que notre école connaisse une session de grève à travers nos enfants …

Ma responsabilité première en tant que Chef de l’Etat est d’être à l’écoute de tous les Guinéens et de trouver des solutions pour le pays dans un langage de vérité et de sincérité partagée.

Convaincu que seul le dialogue et la concertation sont en mesure de mettre fin à toutes les incompréhensions, j’en appelle à toutes et à tous à faire confiance au gouvernement et à moi-même pour répondre à leurs aspirations légitimes dans un cadre d’un message franc et d’un partenariat responsable. Malgré les progrès significatifs réalisés ces dernières années, les efforts immenses restent certes à accomplir pour améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs, j’en suis conscient.

Mes chers compatriotes soyez r assurer  que nous continuons à faire tous ce qui est à notre pouvoir, le bien-être du peuple malgré les difficultés, les défis et que notre pays est aujourd’hui confronté.

En effet nos sont très limitées, les besoins dans tous les domaines sont considérables et chaque jour plus pressant tout est priorité, tout est urgent n’en doutez pas. Je prendrais toutes les mesures souhaitées pour  combattre la gabegie financière économique, la corruption et l’impunité et il est du devoir de chaque citoyen et plus encore de l’Etat d’inscrire son action et son comportement dans la promotion d’une gouvernance politique économique d’actuelle. Il n’avait pas de difficultés car il est difficile de changer des habitudes qui sont installées il y’a des décennies.

Mes chers compatriotes, soyez rassurer  de toute ma détermination à assurer cette mission sacrée et patriotique dans l’intérêt supérieur de notre nation et de l’ensemble du peuple de Guinée.

Mes chers compatriotes, … la violence n’est pas une solution ; je regrette profondément toutes les victimes de toutes les violences survenues dans notre pays je dis bien toutes les victimes. Je m’incline devant la mémoire d’enfants innocents qui ont péri dans l’incendie criminel de Kalinko dans la préfecture de Dinguiraye lors des élections locales. Aussi bien pour ces malheureuses ultimes que pour d’autres que notre pays a très malheureusement enregistré. Je voudrais au nom du Peuple de Guinée de son gouvernement et à mon nom personnel réitéré nos sincères condoléances. Je voudrais aussi dire à toutes les familles endeuillées et attristées qu’elles ne sont pas les seules que l’Etat sera toujours à leurs côtés pour assurer sa compassion, son soutien et sa solidarité.

C’est par la richesse et la préservation constante de la justice et d’égalité entre tous les citoyens que nous parviendrons à une société juste et paisible.

Mes chers compatriotes sans l’unité de notre pays et la fraternité entre les guinéens nous ne pouvons pas triompher et préparer ensemble en toute confiance un avenir plus que jamais prometteur. L’espoir est permis grâce à la confiance de notre pays de nos partenaires techniques et financiers et la communauté internationale qui s’est manifestée récemment lors à Paris. Ce qui nous a permis d’avoir un niveau de mobilisation des ressources jamais égarés dans l’histoire de notre pays. bien sûr, ces ressources ne seront plus ou moins accessibles que si nous honorons nos engagements à l’égard de nos partenaires et de nous-mêmes notamment en matière de gestion budgétaire et de gestion macro-économique et c’est à seulement ces conditions que les perspectives prometteuses s’annoncent pour la sortie économique du pays aussi de chaque citoyen dont le bonheur dont la finalité de notre action.

Oui notre pays est en marche vers le progrès à condition que notre stabilité politique et sociale ne soit pas menacée par des crises sociales à répétition et des conflits politiques pérennants. Aussi, je voudrais solliciter de tous les partenaires sociaux une trêve sociale pour que toute notre énergie, tous nos talents toute notre compétence à éviter des crises devenues récurrentes et cycliques ainsi qu’à créer de la richesse pour endiguer dans notre pays, la pauvreté.

Je m’emploierai personnellement à encourager un dialogue direct et franc avec toutes les forces vives de nation pour parvenir à large consensus sur des questions d’intérêt national. Ce dialogue a déjà commencé avec les organisations socio professionnelles et se poursuivra dans les jours à venir. Plus que jamais la Guinée a besoin de l’union sacrée en action de la solidarité entre tous ses enfants enfin de faire face à tous les défis de notre époque.

Mes chers compatriotes je crois en vous, à notre pays, à la nation guinéenne.

Ensemble j’en suis convaincu nous gagnerons le pari du développement, de la paix de la prospérité pour tous et le bonheur de chacun, vive la république, vive l’unité nationale, vive la paix ».

Propos décryptés par Oumar M’Böh pour le courrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email