Les autorités de transition ont décidé enfin de juger le journaliste syndicaliste Sékou Jamal Pendessa. Il a été inculpé ce lundi 22 janvier 2024 par le procureur du tribunal de première instance de Dixinn pour “attroupement illégal”.
Détenu à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Kipé, depuis le vendredi 19 janvier 2024, le secrétaire général du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Sékou Jamal Pendessa a été entendu par le juge du tribunal de première instance de Dixinn durant presque toute la journée en compagnie de son avocat Me Salifou Beavogui.
Malgré les doléances formulées par les hommes de médias qui étaient fortement mobilisés devant le tribunal de première instance de Dixinn, auprès du ministre de la justice et des droits de l’homme Alphonse Charles Wright qui y était présent sur les lieux, le journaliste a été déféré à la maison centrale de Conakry.
Selon nos informations son procès est prévu pour ce mardi 23 janvier 2024.
Le secrétaire général adjoint du SPPG, Ibrahima Kalil Diallo n’a pas tardé à réagir sur place. Il annonce des actions fortes pour selon lui obtenir le plus rapidement que possible la libération de Sékou Jamal Pendessa. Il demande ainsi la mobilisation des antennes de l’intérieur du pays.
Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com