Stationnement anarchique des véhicules: Un chaudronnier à la rescousse de la mairie de Labé

0
180

Constituant un véritable casse-tête pour toutes les équipes qui se sont succédé à la mairie de Labé, la gestion de la circulation en général et le stationnement anarchique des véhicules en plein centre ville en particulier demeure et reste une équation sans solution. Pour tenter de remédier à cette situation qui crée des embouteillages monstres dans la ville, un chaudronnier vient de proposer un outil de répression au conseil communal, a appris lecourrierdeconakry.com.

Khalidou Dieng, en service depuis plus 30 ans dans le secteur de la métallurgie, semble avoir trouvé la solution contre le stationnement anarchique des véhicules à Labé. « Il s’agit du clamp. Le clamp c’est un sabot de roue qui nous permet d’immobiliser les voitures qui sont en mauvais stationnement. C’est un outil qui sert à discipliner la circulation et qui sert aussi au déguerpissement anarchique dans la ville. C’est le sabot de Denver qui est connu partout ailleurs. Vous savez on ne peut pas venir se mettre à crier avec des chauffeurs qui garent n’importe comment. On vient simplement et on immobilise leur roue. Quand on bloque une roue, la personne va retrouver celui qui a bloqué la roue, il y a un numéro de téléphone qui est fixé dessus », explique l’artisan.

 « Il y a la commune qui gère la circulation à Labé. Donc j’ai fait cet outil de travail pour la commune urbaine de Labé pour faciliter la gestion de la circulation car ils ont beaucoup de problème dans ce sens et c’est un outil sollicité aussi par toutes les communes de la Guinée», ajoute Khalidou Dieng.

Cet artisan qui se démarque dans l’innovation, est aussi intéressé par l’environnement : «Dans le cadre des innovations et la proposition d’astuces, on a proposé le recyclage des plastics. Les plastics qui durent, vous savez partout au niveau des rivières, les caniveaux sont jonchés de sachets plastics qu’on ne peut pas recycler. Des réservoirs de véhicules, para-choc, des déchets durs qui ne peuvent pas être solubles même dans 200 ans. Donc, nous on est en train de proposer, de travailler sur le processus, comment recycler les déchets plastics en les transformant en objets outils tel que faire des dallettes, des petits piliers, des chasse-roues pour les véhicules et beaucoup d’autre chose. Éventuellement et même peut être des carreaux ».

Une initiative hautement saluée par le conseil communal de Labé qui est déjà sur le terrain avec le clamp réalisé par cet artisan.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email