TIC : le taux de pénétration de la téléphonie mobile est passé de -40% à plus de 102% en 8 ans

0
136

Les travaux de la 4ème édition de la semaine nationale du numérique ont été lancés ce 11 juin 2019 par le président Alpha Condé. A l’occasion de cette cérémonie d’ouverture, les acteurs des télécommunications ont parlé des avancées que la Guinée a connues dans ce secteur.

C’est Aminata Kaba, présidente du comité d’organisation de cette 4ème édition qui a lu le discours de bienvenue. Dans son intervention, elle a fait savoir que des progrès ont été enregistrés dans la pénétration de la téléphonie mobile et de l’internet : « Le taux de pénétration de la téléphonie mobile est passé de -40% à plus de 102% entre 2010 et 2018. Celui de l’internet est, quant à lui, passé de -4% à plus de 35% sur la même période. »

Sur la même lancée, elle a fait savoir que l’Agence de promotion des investissements privés (APIP) a entrepris des actions dans le domaine du numérique, à savoir l’informatisation du guichet unique de l’investisseur. « Toutes les administrations participant au processus de création d’entreprises sont ainsi interconnectées grâce au logiciel SYNERGUI, qui est le système national d’enregistrement des entreprises en Guinée», a-t-elle ajouté.

Quant au ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, il a affirmé que sous les directives du président Alpha Condé, son département a pu construire des infrastructures structurantes : « On peut citer entre autres, le back bonne national, le câble sous-marin qui constitue une fierté mondiale, la construction des deux centres de transit internet, la Guinée étant l’un des rares pays africains disposant de deux points d’échange internet. Sous votre impulsion, nous avons construit au niveau des établissements secondaires, professionnels et supérieurs des centres informatiques connectés à l’internet pour donner l’opportunité à nos élèves, étudiants et aux formateurs de se familiariser à l’outil informatique.  Cette opportunité permet de diversifier les sources d’apprentissage, de qualifier l’enseignement. »

Dans son discours d’ouverture, le président Alpha Condé affirme que son gouvernement a mis dans le secteur des technologies de l’information et de la communication de gros moyens afin d’assurer le développement des secteurs socioéconomiques : « Mon gouvernement croit aux potentiels de développement de l’économie numérique pour assurer le développement des autres secteurs socioéconomiques, y compris la santé, l’éducation, l’artisanat et l’agro-industrie. Nous avons investi plus de 300 millions de dollars, ce qui démontre la volonté du gouvernement de vraiment impulser ce secteur. »

Print Friendly, PDF & Email