Accusé d’avoir violé et enceinté une mineure âgée de 14 ans, l’imam Ahmed Barry en détention à la maison centrale de Coronthie depuis le mois de décembre 2021, ne bénéficiera pas de liberté provisoire suite à la demande de son avocat.

C’est ce mardi 6 décembre 2022, que l’audience a repris au même tribunal, mais très fort malheureusement, le président du tribunal a constaté l’indisponibilité du rapport médical. Suite à cette indisponibilité du rapport médical, l’avocat chargé de la défense du dossier de l’imam Ahmed Barry a formulé une demande de mise en liberté provisoire de son client en attendant le rapport médical. Chose qui a été récusée par le ministère public avant d’être rejetée par le tribunal.

Le tribunal a à cette occasion renvoyé l’affaire en attendant la disponibilité du rapport médical du test ADN de l’enfant.

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com