Affaire sexe tape : Deux condamnations et un mandat d’arrêt  international !

0
1044

Le verdict est enfin tombé ce mercredi 31 mai au Tribunal de Première Instance de Kaloum. Les prévenues ont été condamnées à 10 mois de prison dont huit mois assortis de sursis.

Les prévenues Fanta Mama Chérif et Henriette toutes les deux étudiantes paieront une amende de 5 millions de franc guinéen chacune.

Ces différentes peines sanctionnent les infractions d’outrage à la pudeur, à la vie privée, diffusion et mise à disposition d’autrui de données personnelles de nature à troubler l’ordre ou la sécurité publique. Et malgré tout, on ne sait toujours pas qui a publié la vidéo à caractère pornographique de Makhou et Nouha sur les réseaux sociaux.

Pour le substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum, M. Abdoulaye Israel Kpogomou, la nommée Nènè Bobo, l’amie commune des deux étudiantes qui vit aux Etats Unis, doit aussi être entendue dans cette affaire. Car dit-il : « son nom est revenu à plusieurs reprises dans les débats et les analyses du Smartphones des deux étudiantes. Ce qui prouve qu’une  qu’une quatrième personne avait reçu la vidéo. Et celle-ci est restée introuvable jusqu’à la fin de ce premier dossier », a-t-il expliqué.

C’est pourquoi, le substitut du procureur a requis contre elle un mandat d’arrêt international contre cette dernière.

Pour le juge Ibrahima Sory Tounkara cette affaire de sexe tape a des ramifications. Sur ce, le procès ne devrait pas se limiter à Fanta Mama Cherif et Hanriette Feindouno et que Nènè Bobo ne devrait pas se sentir à l’abri d’une possible audition dans cette affaire.

 

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email