Alpha Condé : « La dignité de tout être humain est sacrée [donc] les préjugés à l’endroit des handicapés doivent cesser »

0
60
Le président Alpha Condé a inauguré ce 3 décembre 2019 le centre d'apprentissage de métier à Taouyah

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées célébrée ce 3 décembre, le président Alpha Condé a inauguré le centre d’apprentissage de métiers de Taouyah à la Cité de Solidarité.

 « Favoriser la participation sociale des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir, un geste à la fois », c’est le thème retenu cette année par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour célébrer la journée internationale des personnes handicapées. A la Cité de la Solidarité où l’événement a été célébré à Conakry, la ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Mariama Sylla, s’est félicitée l’adoption et de la promulgation en 2018 de la loi portant protection et promotion des personnes handicapées. Selon elle, ce texte n’est pas simplement un texte additif pour plusieurs raisons.

« La première raison, dit-elle, c’est que l’élaboration d’une douzaine de textes d’application de la loi est très avancée. Nous sommes sûrs de les finaliser au premier trimestre de l’année prochaine. En second lieu,  le gouvernement inaugure aujourd’hui un centre d’apprentissage de métiers et cela coïncide à la pause de la première pierre des centres similaires à Kankan et à Labé sur fonds propre du budget national. Troisièmement, des idées de projet relatives aux personnes handicapées ont commencé à germer. Quatrièmement, nous nous apprêtons à doter le pays d’un programme fédérateur d’interventions dans le domaine du handicap et s’il est validé et soutenu financièrement, il s’attaquera aux racines du mal, c’est-à-dire les préjugés et stéréotypes négatifs, les attitudes et pratiques discriminatoires. En fin, notre pays a été identifié pour abriter le lancement du plan d’actions des Etats membres de l’organisation de la conférence islamique dans le domaine du handicap. »

Mohamed Moustapha  Kaba, a parlé au nom des personnes handicapées. Dans son intervention, a dépeint la situation que vivent tous les jours les personnes handicapées : « Pour nous enfants handicapés de Guinée, ce 3 décembre 2019 est un immense honneur en ce sens qu’il offre l’opportunité de nous adresser aux dirigeants de notre cher pays pour attirer leur attention sur une forme d’injustice souvent encouragée de manière insidieuse. Il est encore plus inquiétant quand la victime est un enfant ou lorsque c’est une fille qui porte le handicap. Imaginez alors que toutes ces circonstances s’entassent chez un même enfant dont les parents sont pauvres. Ça devient un calvaire. »

Et le président de la République n’a pas été insensible à cet appel : « La dignité de tout être humain est sacrée et chaque être humain est inestimable. Il est temps que les attitudes,  comportements, des préjugés à l’endroit des personnes handicapées cessent. »

 Plus loin, le président Alpha Condé a invité le gouvernement et les secteurs public et privé à prioriser les personnes handicapées : «Notre plan d’actions de développement soutient que l’employabilité et l’entrepreneuriat des personnes handicapées figurent parmi les vecteurs de développement inclusif. Car les handicapés constituent une force sociale, une force de travail. J’ai pris note des doléances exprimées par votre porte-parole. A ce titre, j’invite le gouvernement et les partenaires techniques et financiers, des secteurs privé et public, à inscrire la question des handicapés parmi les priorités. »

Thérèse DIALLO pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email