Bitumage de la voirie urbaine de Labé : Le député Ousmane Gaoual donne les raisons du retard

0
254

Entamé en février 2018 par l’entreprise Guicopres pour un délai d’exécution de 20 mois, le bitumage des 15 km de la voirie urbaine de Labé commence à enregistrer un énorme retard. Près d’un an après le lancement des travaux en grande pompe, à ce jour, seulement 1,2km de bitume a été posé.

Interpellé sur le sujet par la rédaction locale du courrierdeconakry.com, le député Ousmane Gaoual Diallo reste pessimiste et évoque un problème de financement.

«Si vous voyez que le bitumage de la voirie urbaine de Labé s’est arrêté, c’est parce que l’Etat, pour faire ce bitumage, demande à l’entreprise Guicopres de préfinancer et qu’il va le payer. Et comme il ne paye pas, le gars arrête son travail », estime le député Ousmane Gaoual Diallo en séjour à Labé.

Sur le même sujet, le député de l’UFDG fustige le « laxisme » de l’Etat : « Je ne pense pas que le gouvernement actuel pourra faire le bitumage de la ville de Labé et d’ailleurs le bitumage des préfectures. Regardez, qu’est-ce qui coupe la route de Gaoual à Labé ? C’est 23 km. A cause de 23 km, pendant la saison des pluies, Labé n’est pas accessible alors que beaucoup de marchandises qui arrivent du Sénégal devraient passer par Labé avant d’aller à Conakry. Mais ils sont obligés cette fois-ci d’aller jusqu’à Conakry pour revenir à Labé parce qu’il n’y a pas de route avec toutes les souffrances que cela cause à leurs cargaisons et les retards des encaissements qu’ils peuvent avoir. Donc c’est quelque chose qui a un impact extrêmement grave pour notre pays ».

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email