Poursuivi pour tentative de complot contre l’Etat guinéen et complicité, Mamadou Bailo Diallo, alias Guidho fulbé, s’est présenté de nouveau ce vendredi 19 avril devant le juge du tribunal de première instance de Kaloum. Après avoir remarqué l’absence notable du collectif de la défense, le bloggeur a surpris tout le monde pour annoncer qu’il est trahi par ses avocats qui l’ont boudé à cause du non-paiement des honoraires.

« Je me sens trahi par nos avocats qui réclament leurs honoraires, ils disent que nous avons une facture à payer. Pourtant, ils ont été payés. J’ai même envoyé le prix du carburant à mon avocat pour qu’il soit là. Et, ce matin j’apprends qu’ils ne seront pas là parce qu’ils réclament une facture non payée. Donc, je demande à l’Etat de me trouver un autre avocat »a révélé Guidho Fulbé à la barre.

Face à cette déclaration, le porte-parole du collectif de la défense, Me Saliou Béavogui n’est pas resté sans réplique.  Dans sa réaction Me Béa dément son client et justifie l’absence du collectif à l’audience de ce vendredi.

« On est très surpris d’appendre que notre client Mamadou Bailo Diallo, déclare avoir été trahi par ses avocats qui ont boudé son audience pour exiger le payement des honoraires. Le collectif regrette très amèrement de tels propos qui ne reflètent nullement la moindre vérité. Le collectif chargé de sa défense n’a ni boudé, ni boycotté cette audience qui devrait se tenir ce vendredi 19 avril au TPI de Kaloum. Le collectif ne l’a pas non plus trahi. Le collectif reste serein, déterminé et engagé à aller jusqu’au bout de cette défense. »

Sélectionné pour vous :  Culture : Lancement officiel de la 9eme édition du FECCIG

Poursuivant il ajoute : « A l’audience du jour de ce 19 avril 2024, nous étions un peu dans le doute compte tenu de la tenue de l’assemblée générale des magistrats ou des réunions projetées par le département concernant les magistrats. A pareil circonstance, toutes les affaires sont renvoyées. Malgré tout, ce matin nous avons envoyé un de nos confrères au tribunal… On était dans le dilemme. Finalement nous n’avons pas pu harmoniser nos idées. On a sollicité juste un report pour une semaine pour que nous puissions être présents et continuer à assurer notre mission de défense…Notre détermination à poursuivre cette défense est sans commune mesure. Si tout va bien, nous serons présents à l’audience prochaine pour continuer la défense » a promis Me. Béa.

La prochaine audience de ce dossier est prévue le vendredi 26 avril 2024 au TPI Kaloum.

Ibrahima Soya

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook