Après la dissolution des mairies, le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) a procédé à la nomination des délégations spéciales à Conakry et à l’intérieur du pays. A Kaloum, la délégation spéciale sera dirigée par Bangaly Ayach Bangoura. Suite à cette nomination des membres, la jeunesse de Kaloum s’attend beaucoup à cette délégation spéciale qui est essentiellement composée de jeunes de la localité.

Dans un bref entretien accordé à un reporter du Courrier de Conakry, le jeune leader de Kaloum, Ibrahima Sory Touré, a dévoilé les attentes de la jeunesse de la commune de Kaloum.

« Du côté de la commune de Kaloum, on attend beaucoup de cette délégation spéciale. Kaloum, c’est la commune phare, la commune de l’administration, c’est une commune importante. Mais à Kaloum, il y a beaucoup de difficultés qui sont notamment l’employabilité des jeunes, l’insertion des jeunes filles et le développement de notre localité. Nos mamans souffrent, la jeunesse n’a pas d’emploi et les jeunes n’ont pas de programme. La commune en elle-même n’a pas de programme précis de développement. » dit-il.

M.Touré poursuit en disant : « L’appel qu’on a à lancer à cette délégation spéciale, c’est de se mettre à l’œuvre mais surtout d’être unis. Parce que s’il n’y pas d’union, ça ne va pas marcher. On demande à cette délégation d’avoir une vision éclairée qui permettra d’occuper les jeunes de Kaloum, de faire un programme digne de nom et d’engager une dynamique qui apportera un changement positif à la commune de kaloum. »

Sélectionné pour vous :  Crise sociale : l’UPF Guinée sensibilise à la paix

Par ailleurs, au-delà de ces problématiques, la commune de Kaloum continue de subir les conséquences de l’explosion du dépôt d’hydrocarbures qui a impacté plusieurs bâtiments à Corinthie et ses environs.

Ibrahima Soya

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook