Le Hadj 2024 ne s’est pas déroulé comme prévu. Plusieurs pèlerins venus des quatre coins du monde sont décédés à la Mecque lors du pélerinage de cette année. Selon des chiffres recueillis par l’AFP, qui cite des sources diplomatiques, au moins 550 personnes sont mortes pendant ce pèlerinage, qui s’est déroulé sous une canicule intense. Ces pèlerins ont succombé à la suffocation due à une chaleur insupportable. La même source indique que les autorités saoudiennes avaient prévenu de la chaleur extrême, atteignant 51,8 degrés à la Mecque.
Depuis que cette information a été rendue publique, les Guinéens sont inquiets. De nombreuses familles se demandent si leurs proches font partie des victimes.
Pour en savoir plus sur l’éventuelle implication de Guinéens dans ces décès, notre rédaction a contacté le responsable de communication du secrétariat général aux affaires religieuses de la Guinée.
Au téléphone, M. El Hadj Aly Jamal Camara a déclaré que le secrétariat général aux affaires religieuses préfère ne pas se prononcer sur la question pour le moment. Il a toutefois confirmé la mort de pèlerins à la Mecque sans préciser si des Guinéens figuraient parmi les victimes.
« Nous ne pouvons pas nous prononcer sur cette question. Mais ce qui est certain, c’est que le premier convoi de pèlerins guinéens est attendu à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré de Conakry le samedi 22 juin prochain à 4 heures du matin », a précisé M. Jamal, responsable de communication du secrétariat général aux affaires religieuses.
Parmi les pays africains concernés par ce drame, on compte notamment l’Égypte, le Maroc, la Tunisie et le Sénégal, selon l’AFP.
Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  Religion : début de souffrance pour les candidats au Hadj 2019 ?