Education : Les enseignants contractuels annoncent un avis de grève à Kankan

0
254

Les enseignants contractuels de Kankan ont tenu une importante  assemblée générale le samedi 27 avril 2019 dans l’enceinte de l’école primaire franco-arabe ‹‹Nouria››. L’objectif était de dissiper les confusions après l’affichage de listes les concertant par les autorités éducatives.

En colère, le coordinateur régional, Laye Camara, appelle à une manifestation pacifique ce lundi 29 avril 2019 : « On a privilégié le dialogue, c’est pourquoi Kankan n’a jamais suivi de mouvement grève, mais on voit que privilégier le dialogue, ne nous avance en rien. Il y a des listes qui sortent n’importe comment, donc pour pouvoir c’est pour dire effectivement que nous en avons marre que nous avons décidé de durcir le ton et ça toute la région sera au courant  de ce que nous allons faire le Lundi. »

Plus loin, il accuse les autorités de rançonnage : « On voit qu’ils sont en train de favoriser des personnes qui ont de l’agent et laisser les autres qui n’en n’on pas c’est pour cela que je suis très révolté aujourd’hui et je demande l’appui de tous les enseignants contractuels de la région. Je demande à tout le monde de rentrer d’abandonner les cours on va se faire entendre ››.

Lors de cette éventuelle manifestation, il invite ses collègues à agir pacifiquement : « Il est spécifié à tous les enseignants contractuels de ne prendre de cailloux pour jeter, de n’insulter personne. Nous sommes des intellectuels. Nous devons agir en tant que tels. Sur ce, ils vont venir. Nous allons nous concerter pour prendre une décision finale. Nous ne sommes pas contre les autorités éducatives, nous ne sommes pas contre les enfants de la Haute Guinée, mais au contraire nous sommes pour eux parce que nous avons sauvé la Guinée d’une année blanche. S’ils veulent se débarrasser de nous, on va se faire entendre pour dire que nous n’acceptons pas et que nous n’accepterons jamais. »

A souligner qu’à compter de ce lundi 29 avril, les enseignants contractuels  de Kankan entendent boycotter les cours dans les établissements scolaires de la place.

Mamadi Kaba depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com     

Print Friendly, PDF & Email