Haute Guinée: En séjour à Kankan, le Premier ministre met en garde « les perturbateurs »

0
117

Depuis ce mardi 14 janvier 2020, le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, séjourne dans la région de Kankan. Cette visite du locataire du palais de la colombe dans la savane guinéenne s’inscrit dans le cadre du lancement de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES). A sa descende d’avion à l’aéroport de Djankana situé à 14 kilomètres de la commune urbaine de Kankan, il a été accueilli par le gouverneur de Kankan, les préfets des cinq préfectures, les maires et la coordination régionale du RPG Arc-en-ciel.

Accompagné de Bouréma Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Ismael Dioubaté, ministre du Budget, Dr Djènè Keïta, ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, son épouse et les cadres de la Primature, Kassory Fofana a effectué une salutation d’usage chez le grand imam et le Sotikèmo de la ville.

C’est finalement aux environs de 19h que  Kassory Fofana a mis le cap sur la maison des jeunes. « Le Pr Alpha Condé est venu pour construire la Guinée. Dans cette construction, nous ne permettrons pas aux perturbateurs de noircir son œuvre qui est historique, qui a posé les jalons de la Guinée d’aujourd’hui et celle de l’avenir. Néanmoins nous répondrons à nos adversaires à travers les urnes. Je viens de voir l’expression de votre volonté qui, je n’en doute pas, se fera sentir dans les urnes pour dire oui à la nouvelle constitution et pour voter massivement pour le RPG au prochaines législatives. C’est la réponse qu’il conviendrait de donner à ceux qui  aujourd’hui cherchent à diviser et éloigner notre champion de sa mission historique de construire la Guinée », a déclaré le Premier ministre.

Poursuivant son allocution, il a rappelé quelques avantages de l’ANIES qui sera lancée à Kérouané, zone considérée comme la plus affectée par le fléau de la pauvreté : « L’ANIES permettra d’assurer le nécessaire aux familles dont les chefs sont morts ou en incapacité de travailler. La seule contrepartie que l’Etat demande est que vous ne marriez pas vos filles avant l’âge de 18 ans, que vos enfants aillent à l’école et qu’ils suivent les programmes de vaccination. Nous commençons ici en Haute Guinée à Kérouané, parce que, Dieu merci, Kankan se porte mieux en termes de pauvreté avec 400.000 personnes. L’année prochaine c’est 2.000.000 de personnes et Kankan fera partie du programme ».

En fin, il faut rappeler que  ce jeudi 15 janvier 2020, le Premier ministre et sa délégation sont attendus à Kérouané.

Mamadi KABA depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email