À l’approche de la Journée internationale de l’hygiène menstruelle qui se tiendra le 28 mai prochain, l’ONG Action des Femmes et Filles de Guinée, en partenariat avec le ministère de l’Action Sociale, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, a organisé une conférence de presse ce vendredi 17 mai 2024. La conférence, qui a eu lieu au siège de l’ONG à Gbessia, avait pour but de divulguer les activités prévues pour la quatrième édition de cet événement.

Cette année, la célébration aura lieu en Guinée, au Palais du Peuple, et portera sur le thème : « Tabou et stigmatisation, gestion inadéquate de l’hygiène menstruelle chez les jeunes filles : quel impact sur leur vie ? Quelle contribution des
parents et de la communauté scolaire pour un changement positif ? »

L’initiative, menée par l’ONG Action des Femmes et Filles de Guinée (AFFIG), vise à soutenir les jeunes filles dans la gestion de leur hygiène menstruelle.

« Ce projet a pour but d’accompagner les jeunes filles dans la gestion de leur hygiène menstruelle. Dans notre société, ces sujets sont souvent négligés. Lorsqu’une jeune fille commence à avoir ses règles, elle n’est pas guidée, il n’y a aucun soutien pour lui expliquer ce qu’il faut éviter ou faire pendant cette période. Nous constatons de nombreuses grossesses non désirées chez les jeunes filles qui n’ont pas souhaité cela, car elles ne maîtrisent pas leur cycle menstruel et n’ont pas eu l’opportunité de communiquer avec leurs parents, ce qui représente un problème majeur », a déclaré Batrou Brama Cissoko, présidente de l’AFFIG.

Sélectionné pour vous :  Ramadan : les demoiselles rangent les tenues extravagantes et portent des vêtements décents

La présidente Batrou Brama Cissoko continue la célébration de cette journée avec une vaste campagne à Conakry, avant de se diriger vers l’intérieur du pays. Là, l’ONG déploiera une campagne de sensibilisation et distribuera des serviettes hygiéniques aux femmes.

« Cette année, nous allons atteindre plus de jeunes filles. Notre but pour 2024 est de toucher 12 000 jeunes filles, réparties comme suit : 2 000 à Conakry et le reste dans les régions de l’intérieur du pays (Kindia, Boké, Kankan, Mamou et N’Zérékoré) qui participent au programme.

Nous irons donc dans ces régions pour les éduquer sur l’importance de la gestion de l’hygiène menstruelle et distribuer gratuitement un grand nombre de serviettes hygiéniques, » explique-t-elle.

Le 28 mai, des conférences seront tenues par quatre ministres de la République, abordant le thème : « Gestion de l’hygiène menstruelle : quelle perception de la société et quelles solutions pour briser le tabou entourant ce phénomène ? »

Selon la présidente de l’ONG, diverses activités sont prévues pour marquer cette journée. Parmi elles, on note la première diffusion d’un clip vidéo sur la gestion de l’hygiène menstruelle des jeunes filles et la distribution de serviettes hygiéniques.

Il est important de souligner que l’ONG a mené plusieurs initiatives sur le terrain. Ces dernières années, elles ont organisé des rencontres avec des jeunes filles dans divers établissements scolaires qui ont manifesté des besoins spécifiques. En réponse, l’ONG a mis en place des kiosques pour faciliter l’accès aux serviettes hygiéniques
dans certains de ces établissements.

Sélectionné pour vous :  Éducation : Les  des résultats des examens nationaux session 2021 enfin disponibles

Ibrahima Foulamory Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook