Le 19 août de chaque année est consacré à la célébration de la journée mondiale de la photographie. Cette année, la Guinée a célébré cette journée  sous le thème « Conakry vue par les photographes de Guinée. » La cérémonie du lancement officiel a eu lieu ce jeudi 19 août 2021 à la Blue Zone de Kaloum par la cheffe du cabinet du ministère de la Culture et du Patrimoine Historique, Mme Bah Fatoumata Conté et l’Office National des Cinémas, de la vidéo et de photographie de Guinée (ONACIG) en présence de plusieurs photographes et vidéastes.

Mme Bah Fatoumata Conté, cheffe du cabinet du ministère des Arts, de la Culture et du patrimoine historique, revient sur l’origine de la célébration de la date du 19 août comme journée mondiale de la photographie : « Cette date est consacrée depuis plusieurs années comme étant la journée mondiale de la photographie. Le thème retenu cette année est bien ‘’Conakry vue par les photographes de Guinée’’. C’est en 1826 que Nicéphore Nièpce avait capturé la première photographie permanente grâce à des différents procédés chimiques. Louis Daguerre développa ce processus pour aboutir en 1837 à l’invention du Daguerréotype permettant de fixer les images de la chambre noire avec une netteté et une rapidité convenable… Le 19 août 1939, le Gouvernement français acheta le brevet et annonça cette invention comme un cadeau gratuit au reste du monde. D’où l’origine de la célébration de la date du 19 août comme journée mondiale de la photographie. »

À l’occasion de cette journée, un atelier de formation en photo documentaire a été mise à profit aux photographes où 15 d’entre eux bénéficieront d’une formation en photo documentaire se réjouit-elle de ce thème choisi cette année : « Le thème est très significatif car il s’agit de former 15 photographes en photo documentaire en vue d’une exposition photo sur la ville de Conakry dans les mois à venir. Aujourd’hui sous l’impulsion du président Alpha Condé, le ministère en charge de la Culture et du patrimoine historique, à travers l’Office national du cinéma, de la vidéo et de la photo (ONACIG) travaille à la redynamisation de ce secteur essentiel de notre culture malgré la crise sanitaire. En effet, la culture qui se vit au quotidien doit contribuer à être présente dans notre vie malgré les circonstances exceptionnelles de la crise. Des mécanismes de soutien au secteur de la photo pour continuer à s’y imprégner ou à créer sont en train de se mettre en place, notamment la professionnalisation du secteur dont cet atelier de formation à l’occasion de cette journée mondiale de la photographie. »

Depuis 2017, l’ONACIG, en tant qu’autorité de régulation du cinéma, de la vidéo et de la photo en Guinée, célèbre chaque 19 août la journée mondiale de la photographie en collaboration avec les photographes de la Guinée et l’ensemble des amoureux de l’image fixe.

Le Directeur général adjoint de l’ONACIG, Noël Lamah, indique à cette occasion que « cette façon de célébrer la journée mondiale de la photographie en Guinée s’inscrit dans la dynamique de former d’ici 2025 cinq catégories de photographes à travers des formations et de renforcement des capacités des photographes résidants. »

Il faut préciser que c’est le Malien Seydou Camara, conseiller artistique et coordinateur du Off des rencontres de Bamako 12ème  édition qui est chargé de former  ces photographes guinéens en photo documentaire.

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourierdeconakry.com
Tél.: 628 80 15 62