Détenue à la maison centrale de Conakry depuis le 8 mars dernier, la journaliste Aminata Conté vient de profiter d’une décision de la Cour d’appel de Conakry. Sur une requête des avocats de la défense, la cour a ordonné ce jeudi 18 avril la libération provisoire de la journaliste de Kaback TV, Elle sera ainsi placée sous contrôle judiciaire.

Pour rappel, dans cette affaire qui l’oppose à l’ancien ministre de la justice, Alphonse Charles Wright, dame Conté et l’autre prévenu qui est un médecin, sont poursuivis pour avoir violé la loi sur la protection des données à caractère personnel notamment la production, la diffusionla et la mise à disposition des données.

Suite à cette annonce, les avocats de la journaliste promettent de ne ménager aucun effort pour l’exécution de cette décision de la Cour d’Appel de Conakry. Cela permettra à Aminata Conté et au médecin de sortir de la prison pour retrouver leur famille.

LCC

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  Guéckédou : La Guinée s’apprête à siffler la fin du virus Marburg