Deux individus accusés d’avoir effectué un cambriolage dans une boutique Orange Money le mercredi 17 avril 2024 ont été retrouvés morts le jeudi 18 avril 2024. D’après les sources officielles, ces assassinats concernent deux des trois suspects du vol commis la veille dans une boutique Orange Money au centre-ville de Kankan. Leur mort survient 24 heures après le cambriolage qui a entraîné un décès.

Le jeudi 18 avril 2024, les autorités régionales de Kankan se sont réunies au camp de la 3ème région militaire pour clarifier les circonstances de la mort des deux hommes.

Devant la presse, le commandant du camp de la 3ème région militaire de Kankan a exprimé la prise de conscience des autorités face à l’augmentation de l’insécurité dans la région depuis le mois de Ramadan.

« Des bandits ont formé une alliance pour nuire aux habitants de Kankan. Hier, vers 15 heures, trois bandits à moto ont attaqué un kiosque Orange Money, emportant 17 millions et tuant un jeune innocent. Nos patrouilles mixtes, soutenues par des citoyens, ont été alertées et ont poursuivi les malfaiteurs. Pourchassés, ils ont choisi de fuir vers un village à environ 5 à 6 kilomètres. Le chef de district a été informé et le village de Dalala, y compris les chasseurs traditionnels, s’est mobilisé pour bloquer les routes. C’est ainsi qu’ils ont été capturés, grâce à l’aide des citoyens de Dalala. L’un des bandits, armé, s’est caché dans les buissons durant la nuit.

Sélectionné pour vous :  TPI de Dixinn: Ouverture du procès des leaders du FNDC, Ibrahima Diallo à la barre « Ce procès est purement politique »

Dès qu’il a armé son fusil, les chasseurs traditionnels à proximité ont réagi et lui ont tiré dessus, confisquant son arme. Le second, avec l’arrivée de la patrouille, a été capturé vivant. Ils ont été présentés aux gouverneurs et emmenés au camp. Sur place, le bandit capturé vivant a prétendu pouvoir nous mener à une femme détenant leurs armes. De 23 heures à 2 heures du matin, il nous a menés en rond à travers Kankan. Nous avons finalement réalisé que cette femme n’existait pas. À 2 heures, croyant que nous étions épuisés, sur la route de Kissidougou, près du deuxième pont, dans le quartier Bordo, il a sauté du véhicule pour essayer de se cacher dans les bois, alors que les rumeurs de leur arrestation circulaient déjà. Nous ne savions pas comment expliquer à la population de Kankan que le bandit s’était échappé. Nous ne pouvions pas nous permettre de faire ce rapport. C’est pourquoi les agents ont agi, abattant le fugitif pendant sa fuite. Les deux corps ont été remis aux autorités compétentes pour examen. L’arme et les deux chargeurs pleins saisis sur le bandit sont maintenant en notre possession au camp pour utilisation ultérieure », a-t-il déclaré.

La préoccupation croissante dans cette affaire est due au fait que le troisième assaillant est toujours en fuite. Le commandant du camp de la troisième région militaire a assuré que les enquêtes sont en cours pour capturer le troisième individu, en cavale depuis hier.

Sélectionné pour vous :  Labé : La communauté mobilise plus de 900 millions pour l’adduction en eau à Diari

Ibrahima Foulamory Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook