Située dans la commune de Kaloum, l’école primaire Frederico Mayor qui est l’une des plus anciennes du pays (1949) a été partiellement rénovée par l’ONG, Paroles et des Actes (PACTES). Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet de réhabilitation des établissements des cinq communes de la capitale, Conakry. Cela grâce à l’appui du bailleurs, Forum des Organisations de Solidarité Internationale Issue des Migrations.

La cérémonie d’inauguration qui a lieu ce samedi 10 février a été présidée par le Directeur Communal de l’éducation de Kaloum, Ibrahima Yattara. Il était avec les autorités locales, les encadreurs et autres hautes personnalités.

Cependant, l’école primaire Frederico Mayor devient un endroit propice et optimal pour un enseignement de qualité. Cela grâce aux différents travaux réalisés par l’ONG Paroles et des Actes.

Il s’agit de : la réhabilitation, l’électrification et le plafonnage des 6 salles de classes du bloc B; de l’établissement, la réhabilitation et électrification de 22 cabines de toilettes : avec installation de pots turcs et une plomberie d’accès à l’eau dans chaque cabine de toilettes; de l’installation de grands projecteurs de 100 watts pour illuminer l’enceinte de la grande cour de l’école; la construction d’un terrain de basket; et l’aménagement de points d’eaux pour une adduction d’eau potable avec la fourniture en eau dans les 22 cabines de toilettes.

Très satisfait de cette initiative, le DCE de Kaloum, Ibrahima Yattara remercie les donateurs : « C’est avec un réel plaisir et une immense joie que je me rends dans l’enceinte de  l’école primaire Frédérico Mayor que votre ONG vient de réhabiliter en la rendant plus propre, plus confortable. Donc plus apte à améliorer et optimiser les conditions de travail des élèves et de leurs maîtres. Je vous promets que ces classes, ces toilettes, cette alimentation en eau potable seront entretenues et préservées dans l’intérêt supérieur de nos élèves et leurs encadreurs. » a indiqué le Directeur Communal de l’Éducation.

Pour sa part, le Point focal Des Paroles et des Actes, Cheick Amadou Sow, est largement revenu sur la portée de ce projet et surtout sur l’ambition de son ONG de contribuer à l’amélioration du système éducatif guinéen. Il a également demandé aux bénéficiaires de bien prendre soin de cette école. »Nous sommes si fiers de rendre officiellement les clés de ce joyau ce jour après la réalisation des travaux titanesques », s’est réjouit M. Sow.

Par ailleurs, il faut signaler que le discours de N’famoussa Seydouba Camara, directeur de l’école, primaire Frederico Mayor, a été lu par une élève de 6ème année, Aicha Camara.

« Pactes a encore une fois charmé et marqué favorablement les esprits en inscrivant son œuvre en lettre capitale dans les annales de l’histoire de l’école primaire Frederico Mayor… Pactes a mis un accent sur la nécessité pour les élèves et les encadreurs d’évoluer dans un cadre sain et d’utiliser des latrines hygiéniques qui les protégeraient de la maladie.. » dit-elle avant de faire une doléance aux donateurs.

« Nous sollicitons votre aide pour la sécurisation de nos élèves. Car le mur qui sert la digue de protection a cédé sous l’effet des grandes vagues. »

Avant de terminer son intervention, Aicha Camara a exprimé son souhait de voir le reste de l’école soit entièrement rénové.

Actuellement, l’école Frédérico Mayor compte 934 élèves dont 507 filles qui sont répartis dans les 28 salles de 5 bâtiments.

Ibrahima Bah