Labé : Entre indiscipline des enfants et vol de chaussures dans les mosquées, les fidèles ne savent plus quoi faire

0
140

En ce mois saint de Ramadan où toutes les mosquées de la commune urbaine de Labé refoulent du monde ne serait-ce qu’à l’occasion de 4 des 5 prières quotidiennes, nombreux sont les musulmans qui se plaignent du dérangement des mineurs, mais aussi de la disparition en masse des chaussures des fidèles venus prendre part à la prière collective, a appris lecourrierdeconakry.com.

Pour Diallo Mamadou Oury, le cas de la Guinée en général et celui de Labé en particulier est exceptionnel : « Quelqu’un qui se rend à la mosquée, c’est pour se purifier, non pour voler ou pour déranger. Donc, un musulman c’est quelqu’un qui a le cœur ouvert, qui aime son prochain et qui ne le fait pas pleurer. On a vu que même le tapis de prière de l’imam au niveau  de la grande mosquée de Labé a été volé. A ce niveau, c’est des gens qui sont dans les sciences occultes qui le font. Le plus souvent c’est des marabouts qui les orientent sur ces sentiers ».

« C’est un sale travail, c’est une sale méthode, c’est un sale comportement. Mais il faut ajouter que c’est l’extrême pauvreté. Si les gens ne gagnent pas le prix de la paire de chaussure, ils vont voler la paire de chaussures de l’autre. Mais aller jusqu’à remplir un sac de chaussures volées, là c’est autre chose », regrette Mamadou Alpha Barry.

Très souvent victime et très souvent obligé de rentrer à domicile sans chaussures, Amadou Tafsir Diallo, se dit choqué: « J’ai été plusieurs fois victime de vol à la mosquée. Je pense que c’est de choses vraiment à éviter parce que ce n’est pas du tout bon en islam. Notre prophète nous a interdit de faire des choses pareilles. Moi j’ai fait le Sénégal un peu, mais quand j’étais là-bas, je ne dis pas que ça ne se fait pas du tout là-bas mais je n’ai pas été victime de vol de chaussures là-bas

Premier responsable de la commission d’organisation et de vigilance à la grande mosquée Karamoko Alpha mo Labé, Cherif Haidara, lui pense que cela se fait partout où il y a mobilisation : « C’est des personnes mal intentionnées qui existent partout dans le monde entier. Partout où les gens se mobilisent, tu trouveras des personnes de mauvaise foi toujours prêtes à faire du mal. Malgré la surveillance de nos agents qui sont postés partout dans la mosquée, on n’arrive pas à cerner cela

Revenant à la charge, Mamadou Oury Diallo rajoute: « Ceux qui volent, c’est leur nature, c’est des gens de mauvaise foi, puisque ce qu’ils volent dans les mosquées ça ne les arrange pas du tout, à supposer qu’ils volent des paires de valeur et eux ils les revendent à vil prix. »

Parfois, on assiste même à des vols de moto aux alentours des mosquées lors du mois saint de Ramadan.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email