Labé: Le candidat de l’UFD brièvement interpellé par la sécurité

0
24

Dans la journée électorale de ce dimanche 22 mars 2020, le candidat à l’uninominal de l’Union des forces démocratiques (UFD) de Labé a brièvement été interpellé par la sécurité. Sa seule faute est d’avoir pris en photo le matériel électoral que des agents sont venus récupérer dans le centre électoral de Tata 1.

Abdoulaye Saala Bah a été conduit à  la gendarmerie par les agents de l’Unité spéciale de sécurisation des élections (USSEL). Il raconte sa mésaventure : «Ils m’ont arrêté par rapport au matériel électoral qui restait ici. Ils sont venus le chercher et j’ai pris des photos juste pour archiver et voir à quoi ça  allait servir. Mais dès que j’ai pris la photo ils sont venus, pour ne pas qu’il y ait violence je les ai suivis. Donc ils m’ont amené au niveau  de la gendarmerie, ils ont fait un PV (procès-verbal). J’ai signé et après ils m’ont libéré. Je leur ai dit qu’en tant que candidat j’ai droit à poser des questions pour savoir la destination de ce matériel qui était destiné au centre de vote de Tata 1. »

Contrairement aux précédentes élections, les bureaux de vote ont cette fois-ci commencé à fermer aux environs de 16 heures, a constaté sur place lecourrierdeconakry.com. Une situation justifiée par le président de la CEPI par le manque d’engouement des électeurs.

 Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email