Labé : Plus de 130 millions GNF emportés dans une attaque à main armée

0
246

Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche à ce lundi 17 août 2020 au quartier Pounthioun dans la périphérie nord-ouest de la commune urbaine de Labé. Des hommes lourdement armés à bord de motos et de véhicules ont débarqué dans une famille aux environs de 02 heures du matin. Le bilan de l’attaque fait état de deux blessés par balles et une forte somme d’argent emportée par les assaillants.

Sur les lieux ce lundi matin, Chaikou Oumar Baldé, le chef du secteur, a expliqué les circonstances de cette attaque : « C’est vers 2h20 qu’on m’a appelé pour me dire que des bandits ont attaqué une concession dans le secteur. Je suis immédiatement venu, mais ça a coïncidé à leur départ avec des tirs de sommation. J’ai compté au moins six coups de fusil. Ils ont blessé par balles deux jeunes, membres de la famille attaquée. Il s’agit d’Oumar Farougou Bah et de Thierno Mouctar Bah. Le premier était venu avec une machette ; mais ils l’ont fusillé au bras. Ensuite, le fils du chef de famille a voulu intervenir avant d’être fusillé au niveau de la jambe. »

Interpellé, Mamadou Oury Bah, la principale victime et chef de la famille, tente d’évaluer les pertes : « Je ne peux pas vous donner le montant exact, mais ils ont emporté beaucoup d’argent, car il y avait un montant de 100 000 000 GNF sans pour autant parler des autres montants qui n’étaient pas comptabilisés. En plus, ma femme gardait de l’argent que son frère lui avait confié, un montant de 30 000 000 GNF.»

Mamadou Oury indique que les assaillants ont abandonné une moto dans sa concession.

Il faut signaler que ce n’est pas la première fois que ce genre d’attaque se fasse dans la commune urbaine de Labé. La dernière en date impliquait un cambiste qui a été tué dans son salon par les voleurs. Depuis, aucune piste des malfaiteurs n’a été trouvée.

Labé, Bah Djenabou, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email