Les syndicalistes grévistes de la BICIGUI mettent la pression

0
146

Comme annoncé dans une de nos dépêches, la Fédération Syndicale des Banque et Assurances de Guinée (FESABAG) a déclenché ce jeudi 18 avril 2019 une grève générale et illimitée au sein de la structure bancaire BICIGUI. Selon le secrétaire général de cette structure syndicale, Abdoulaye Sow cette grève est la conséquence  de l’échec dans les négociations entreprises à l’interne  entre les travailleurs de la dite banque et la Direction générale.

Il a été joint par notre reporter : « Suite à la négociation entre l’ABM et la FESABAG en 2017 et qui a consacré l’année 2019, l’année de négociation interne à chaque institution bancaire, nous avons déposé une plate-forme le 24 janvier dernier et le 18 février la Direction Générale nous a répondu vous voyez déjà l’écart. Le 6 mars nous avons engagé les négociations mais sans réelle volonté de la part de la Direction générale pour aboutir à une solution apaisée. Les responsables ont carrément refusé de négocier. Cela, malgré la médiation de certains cadres de la Banque surtout ceux de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), en l’occurrence le deuxième gouverneur Baidy Aribot », a-t-il rappelé.

Et c’est ainsi poursuit le syndicaliste : « Le préavis que nous avions déposé le 14 mars dernier qui est arrivé à échéance, nous avons en tant que syndicats responsables privilégié le dialogue ; nous avons continué à susciter la discussion pour qu’on parvienne à une solution négociée, mais malheureusement, les responsables n’ont pas voulu cela. Donc, la grève continue jusqu’à ce que nous obtenions un accord responsable » : a-t-il indiqué.

Ce mot d’ordre de grève a impacté le fonctionnement normal des agences de la BICIGUI. De nombreux clients n’ont pas pu effectuer leurs transactions.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email