SMD/Léro : La pression des femmes emporte un service corrompu

0
254

Les femmes de la zone aurifère de Léro, où exploite la Société Minière de Dinguiraye (SMD), ont maintenu leur pression sur les autorités de cette société. Ces femmes exigeaient le départ du responsable des Relations Communautaires de la SMD, Tamsir Diallo et l’ensemble de son Staff. Un service qu’elles accusent d’en être la cause du retard de cette localité en complicité avec les autorités locales et préfectorales. Finalement, elles ont obtenu  gain de cause.

Selon Fatouma Traoré, une des manifestantes : « Notre revendication a abouti. Tamsir Diallo et tous les éléments de son bureau ont été révoqués. On nous a promis que son remplaçant sera désormais un résidant de Léro », s’est-elle réjouie.

Auparavant, les forces de l’ordre avaient intervenu avec du gaz lacrymogène contre les femmes qui manifestaient leur colère. Le bilan provisoire est de quinze femmes blessées, un jeune garçon a perdu ses cinq doigts, le domicile du Directeur des relations communautaires Tamsir Diallo saccagé, des véhicules endommagés et des biens emportés.

C’est à l’issue d’une négociation intense tenue ce jeudi 1er août 2019 qui a  connu la présence des autorités locales, les représentantes des femmes, les sages et les responsables de la société que le Directeur Général de la Société Minière de Dinguiraye a fini par céder à la demande des femmes en débarquant, Tamsir Diallo et son équipe. Il a promis la mise en place d’une nouvelle équipe dès lundi prochain. Une équipe qui selon lui, s’occupera désormais des préoccupations des populations de cette localité.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 62 45 45

mbooumar@gmail.com

 

Print Friendly, PDF & Email