Vente des tenues dans les écoles : Déjà des confusions sur les prix et la gestion !

0
926
Photo d'archive/N'zérékoré

Depuis plus de trois ans maintenant le ministère de l’enseignement pré-universitaire dote les Directions Communales de l’Education (DCE) de la capitale de matériel scolaire. Ce matériel scolaire est composé de tenue des différents niveaux d’enseignement. Il s’agit du kaki et du carrelet pour le primaire, du kaki pour le collège et le bleu blanc pour le lycée.

A l’instauration de cette nouvelle méthode dans l’éducation guinéenne au temps du Dr Ibrahima, le ministère distribuait les tenues dans les DCE qui en retour ravitaillaient les écoles pour la vente. Et les prix étaient fixés à 15000fg le mètre pour les tenues kakis, 7000fg le métrage pour les carrelets et 9000fg le mètre pour les bleus blancs.

Le nouveau ministre Ibrahima Kalil Konaté (K au carré) vient d’ordonner que ces mêmes tenues soient revendues à des prix plus bas que les anciens prix. C’est-à-dire 5000fg de moins sur chaque tenue. Cela est-il possible ? C’est la question que nous avions posé ce lundi au chargé du matériel scolaire de la DCE de Dixinn, M. Yafoura Koumbassa.

Selon lui, des tenues ont été effectivement mis à la disposition des écoles en 2013 . « Quand nous avons reçu le matériel, nous avons mis à la disposition des directions des écoles qui relèvent de la commune de Dixinn. Et au fur et à mesure les directeurs faisaient la vente dans les écoles. Mais il faut le signaler, les tenues n’étaient pas de la bonne qualité, ce qui faisait que les gens n’achetaient pas », nous a-t-il confié.

Poursuivant il indique qu’une délégation ministérielle est passé dans les DCE pour s’enquérir de la situation des tenues. « Ceci a été fait après l’annonce de réduction du prix des tenues par le ministre K au carré », ajoute-t-il.

A l’analyse de la situation, on comprend aisément qu’il s’installe une confusion dans la comptabilité et le mode de gestion des stocks de tenue scolaire. Egalement, l’engouement est très peu chez les parents qui préfèrent se procurer de tenues scolaires sur le marché pour des raison de qualité.

Nantènin Traoré      

 

Print Friendly, PDF & Email