Accueil Communiqué Crise syndicale: La FESABAG se dit inquiète (déclaration)

Crise syndicale: La FESABAG se dit inquiète (déclaration)

376
PARTAGER

La FESABAG constate avec une grande inquiétude la crise sociale qui affecte dangereusement la vie socio-éducative de nos enfants et compromet leur avenir.

En effet, la FESABAG en tant que membre fondateur de l’USTG, exprime sa vive préoccupation par rapport à la situation actuelle qui prévaut dans le secteur de l’éducation et au sein de la centrale syndicale USTG.

Elle estime qu’il est temps pour les différentes composantes de l’USTG de se retrouver en famille syndicale afin d’apprécier ensemble les réalités du terrain et d’en tirer les conséquences pour préserver la quiétude sociale.

Aujourd’hui la responsabilité qui nous incombe, interpelle chacun d’entre nous à un sursaut patriotique en faveur de la paix sociale tout en prenant en compte les revendications légitimes des travailleurs.

Elle considère que toute division interne au sein de l’USTG risque de mettre en péril le combat du mouvement syndical guinéen pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

A cet effet, elle appelle toutes les fédérations syndicales affiliées à l’USTG à un dialogue inclusif et responsable, unique moyen de sortir de cette crise qui perdure.

Aussi, elle invite les autorités compétentes à user de tous moyens utiles en leur possession pour un dialogue responsable, franc et constructif.

Ceci étant :

Considérant l’impact de cette grève sur l’USTG ;

Considérant l’impact de cette grève des enseignants sur l’éducation de nos enfants, le tissus économique et financier en Guinée ;

Considérant la précarité dans laquelle vivent les travailleurs ;

Considérant l’affiliation de la FESABAG à l’USTG ;

La FESABAG fidèle à sa vocation de défenseur des droits légitimes des travailleurs et soucieuse de la paix et de la quiétude sociale en Guinée, exprime une fois encore sa vive préoccupation par rapport à la crise actuelle que traverse notre pays.

LE BUREAU EXECUTIF DE LA FESABAG

UNIS, NOUS VAINCRONS.

Print Friendly, PDF & Email