Les coalitions des partis politiques et des organisations de la société civile guinéenne ont tenu une réunion ce lundi 22 avril 2024, au cours de laquelle elles ont fait une déclaration.
Pour contraindre le CNRD à respecter ses engagements notamment à organiser les élections présidentielles d’ici fin 2024, ces acteurs politiques et sociaux signataires de la déclaration décident d’unir leurs efforts pour “contraindre le CNRD à respecter ses engagements “ notamment l’organisation des élections libres et transparentes pour un retour à l’ordre constitutionnel.
C’est le secrétaire général par intérim du PDG-RDA,Oyé Beavogui, membre de la Convergence des acteurs socio-politiques engagés dans le cadre du dialogue inclusif inter-guinéen qui a lu la déclaration devant la presse nationale et internationale massivement mobilisées à cet effet.
É °1 , ÉÉ
Les Partis politiques, Coalitions de partis politiques et Organisations de la société civile signataires de la présente déclaration,
• Considérant les engagements mainte fois réitérés par le CNRD, devant le peuple de Guinée et la communauté internationale, de sortir notre pays de la Transition en organisant toutes les élections avant le 31 décembre 2024,
• Considérant la résolution du CNT fixant la durée de la Transition à 36 mois à compter du 5 Septembre 2021,
• Prenant acte de la décision désormais assumée du CNRD de ne pas organiser les élections à cette échéance dans l’unique but de se maintenir aussi longtemps que possible au pouvoir,
• Considérant les conclusions de l’accord dynamique obtenu entre la junte et la CEDEAO le 22 octobre 2022 sur une durée de transition de 24 mois qui prend fin au plus tard le 31 décembre 2024,
é :
1. D’unir leurs efforts pour contraindre le CNRD à respecter ses engagements d’organiser les élections nécessaires au retour à l’ordre constitutionnel avant la fin de l’année 2024.
2. D’user de tous les moyens légaux y compris les manifestations dans les rues et sur les places publiques pour exiger l’organisation des élections.
3. A défaut d’obtenir la satisfaction de cette revendication, les signataires de la présente déclaration se réservent le droit d’exiger le départ de la junte et la mise en place d’une transition civile capable d’organiser dans un délai raisonnable des élections crédibles permettant au peuple guinéen de choisir librement ses dirigeants.
Les signataires invitent le peuple de Guinée à se mobiliser pour répondre, avec la plus grande combativité, aux mots d’ordre qu’ils ne tarderont pas à lancer pour exiger l’organisation avant la fin de l’année d’élections inclusives, libres et transparentes.
Conakry, le 22 avril 2024
LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  La mairie de Kaloum s’oppose à la manifestation du FNDC dans le centre administratif