Kankan : Des jeunes protestent contre le vol de carburant à la centrale de production du courant électrique

0
137
Kankan : Des jeunes protestent contre le vol de carburant à la centrale de production du courant électrique

Ce samedi 29 juin 2019 dans la matinée, plusieurs jeunes de la commune urbaine de Kankan ont pris d’assaut le siège de l’EDG et sa centrale fournisseuse de l’électricité tous situés au quartier Energie. L’objectif était  de protester contre le vol de carburant que s’est rendu coupable un agent de l’EDG le jeudi passé. Très remontés, ils ont demandé à ce que le siège de l’EDG soit fermé jusqu’au lundi, pour attirer l’attention des autorités.

Dans la soirée du jeudi 27 juin 2019, un agent de l’EDG du nom de Lancei Traoré a été pris en flagrant délit avec des bidons de 20 litres contenant du gasoil devant servir aux groupes électrogènes qui desservent la ville de Kankan en électricité. Très indociles, les jeunes de la commune urbaine ont pris d’assaut les installations de la centrale fournisseuse de l’électricité pour manifester leur ras-le-bol mais aussi et surtout, demander sa fermeture momentanée pour attirer l’attention des autorités.

Selon Mohamed Lamine Kaba, un des porte-paroles des jeunes grognards, c’est le vol du carburant qui plonge la ville dans le noir : « Il y a longtemps qu’on était venu ici pour alerter les responsables de la centrale par rapport au vol de carburant dans la cour. Maintenant, avant-hier (jeudi, ndlr), un de nos amis Laye Keïta qui était venu avec le directeur communal de la jeunesse, Sidiki Belmando Kaba, ont mis main sur un voleur de carburant à 15h. Son pick-up était rempli de bidons de 20 litres et il était à son 5ème voyage. Actuellement, pourquoi il  y a délestage en ville ? C’est parce qu’il y a du vol ici. Pourtant le gouvernement fait de son mieux. Donc c’est pourquoi nous sommes sortis ce matin pour exprimer notre colère vis-à-vis d’EDG. Maintenant la population de Kankan ne veut plus voir les responsables, d’ailleurs ils n’ont qu’à fermer ici jusqu’au lundi. On ne veut même pas de courant jusqu’à ce que les choses soient claires ».

Sur les lieux, la manifestation a dégénéré. Les jeunes du quartier Energie se sont opposés à tout rassemblement dans leur quartier. Ils ont failli en venir aux mains avant que les esprits ne se calment. Daouda Sangaré, un des protestataires, a appelé les contre-manifestants à se joindre à eux pour combattre le vol de carburant : « Ils nous ont demandé de ne pas jeter des pierres. Ok ! On est d’accord, mais eux aussi, ils sont dans ce quartier, ils doivent tout faire pour ne pas qu’il y ait pas vol de carburant à la centrale. Si on est là c’est parce qu’il y a eu vol de carburant».

Selon Sidiki Belmando Kaba, directeur communal de la jeunesse, qui a contribué à mettre main sur l’accusé, après avoir mené beaucoup d’enquêtes sur les délestages du courant d’EDG : « J’ai mené des enquêtes moi, mon adjoint et le DPJ. Nous sommes partis jusqu’à la direction de l’EDG pour leur faire part de ce qui ce passe dans leurs locaux. Une fois, deux fois et voilà j’ai mis main sur lui. J’ai mis des jeunes pour la supervision parce que nous constatons des coupures de courant en permanence et cela est dû au vol du carburant.››

Le calme est revenu grâce à l’implication de Mamadi Kourouma, troisième vice-maire de la commune urbaine de Kankan. Il a assuré que le présumé voleur de carburant Lancei Traoré a été envoyé au commissariat de la police. « On va veiller à ce que la ville soit calme. On a déjà parlé avec les jeunes. Ils se sont calmés et ils sont retournés à la maison. Pour le vol de carburant, les enquêtes iront jusqu’au bout. Le réseau va être démantelé. Quant au présumé voleur, il a été envoyé à la police. Donc on va suivre le dossier avec la justice », a-t-il dit.

A rappeler que la ville de Kankan est actuellement plongée dans le système de desserte tour-tour en pleine compétition de la Coupe d’Afrique des Nations.

Mamadi Kaba pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email