A l’occasion de la traditionnelle assemblée générale hebdomadaire tenue ce samedi 6 avril au siège du parti à Conakry, les cadres du RPG ont interpellé le CNRD sur le cas de l’ancien président déchu le 5 septembre 2021, Alpha Condé. Les responsables du parti ont dans leur prise de parole devant les militants et sympathisants, qualifié la situation que subit actuellement le fondateur du RPG comme des « agissements » des militaires au pouvoir à l’encontre de l’ancien président Alpha Condé.

Le délestage du courant en cette période et le dialogue politique étaient également au menu de cette rencontre hebdomadaire. Marc Yombouno, membre du bureau politique national regrette que les acquis de l’ancien président Alpha Condé soient banalisés.

 “Ils ont tout fait pour cacher les acquis du professeur Alpha Condé, mais c’est impossible, l’un des acquis, c’est l’électricité. Dès le début, on a dit que le bateau est une source de corruption. Le bateau est parti. Aujourd’hui, ce ne sont pas eux qui demandent du bateau ? Est- ce qu’on a le courant ? Au temps du président Alpha Condé, nous avions le courant 24h/24 », se vante-t-il avant de dénoncer les agissements du CNRD.

« Nous avons suivi l’autre fois la pose de la première pierre de l’Assemblée Nationale. C’est regrettable qu’on ne reconnaisse pas souvent les bienfaiteurs. Vous, vous avez trouvé que cette place a été donnée par le Professeur Alpha Condé, que le contrat a été signé. L’argent est disponible, le chantier a démarré, clôturé, urbanisé et c’est à cause de ça vous avez mis Damaro et autres en prison jusqu’à ce que Lounceny Camara en meurt pour 20 millions de don personnel…Vous allez déposer la première pierre, vous faites comme si le monde a commencé le 5 Septembre. C’est grave, il faut reconnaître les biens de tes adversaires », regrette Marc Yombouno.

Sélectionné pour vous :  Football : un entraîneur français s’engage avec un club guinéen

S’agissant si le RPG ARC-EN-CIEL répondra au cadre de dialogue du nouveau premier ministre Amadou Oury Bah, Lansana Komara a quant à lui, fait savoir qu’il n’est pas question pour le RPG arc-en-ciel de prendre part à n’importe quel dialogue ou rencontre avec le CNRD, ni le gouvernement sans le respect des préalables établis par le parti.

« Nous avons appris par voie de presse que le gouvernement offre de nouvelles garanties aux forces vives de Guinée (FVG), nos accords sont possibles à tous les points de vue. Nous du RPG, nous ne sommes pas prêts à discuter le couteau à la gorge et nous l’avons plusieurs fois répété cela », a mentionné Lansana Komara.

Dans son intervention, l’ancien ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Lansana Komara signe et persiste que son parti ne participera à un quelconque débat sur la transition sans la libération totale et sans conditions de leurs camarades emprisonnés.

 « Ils ne veulent pas la paix dans ce pays. Ils veulent nous tourner en rond. Mais encore une fois, nous ne l’accepterons pas. Nous demandons la libération totale de nos camarades qui sont en prison et le retour de tous les exilés y compris le Professeur Alpha Condé. »

 Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook