Madina Wora: A cause de l’enclavement, des femmes meurent en route avant d’arriver à l’hôpital de Mali centre

0
88

Composée de 10 districts pour une population estimée à 35 000 habitants repartis dans 38 secteurs, la sous-préfecture de Madina Wora fait partie des 12 communes rurales de la préfecture de Mali. Enclavée et abandonnée, la commune rurale de Madina Wora est confrontée à des difficultés inexplicables. L’accès à des soins de santé adéquats est l’une des principales difficultés auxquelles les populations de ce village font face, a appris lecourrierdeconary.com.

Abdoul Karima Diallo, le maire de la commune rurale dépeint la situation : « Le plus grand problème que nous avons c’est l’enclavement. Madina Wora est à 40 kilomètres de Mali centre. En 4X4 on peut banalement faire 6 heures de route. Donc, il y a des femmes qui perdent la vie en donnant la vie en quittant Madina Wora pour rejoindre Mali centre pour accoucher parce que très souvent elles le font à moto et parfois elles sont transportées en voiture. On a une ambulance 4X4 mais qui peut faire 6 heures entre ces deux localités. Donc, le plus souvent les gens vont à moto ».

 « Les gens quittent les districts qui sont éloignés de la commune rurale pour tenter d’évacuer leurs malades à moto sur la commune urbaine de Mali. Récemment il y a une personne qui a trouvé la mort dans ce parcours avant d’arriver à Mali centre. Nous avons un centre de santé, mais s’ils rencontrent des difficultés lors de l’accouchement ils sont obligés de déposer les malades à Mali centre afin qu’ils bénéficient d’une césarienne ou un traitement de qualité. Sinon on a un centre de santé et au moins 10 postes de santé dans les districts. Mais comme les districts sont éloignés les uns des autres et la route est impraticable,  c’est très compliqué. On a des médecins mais si tu fais le décompte tu ne trouveras pas plus de trois médecins dans toutes la communes rurales », a-t-il déploré.

Bah Djenabou Labé, pour le courrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email