Covid-19 : Un cas positif enregistré à Labé et 29 contacts recensés

0
122

On en sait un peu plus sur le monsieur testé positif à la COVID19 alors qu’il était en séjour de travail dans la région administrative de Labé. Employé d’une organisation internationale, le sieur totalise déjà une trentaine de contact dont des cadres en service dans la commune urbaine. En plus, l’un des contacts qui commençait à développer des signes de la maladie a été évacué d’urgence vers le centre de traitement de Kindia, a appris lecourrierdeconakry de sources officielles.

Une information confirmée par Dr Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé de Labé, qui retrace ici le trajet du monsieur : « Je confirme que la personne en question est testée positive à la Covid-19. Elle a d’abord accepté de retourner à Conakry où elle était négative lorsqu’elle quittait. Maintenant, quelques jours après, elle a commencé à développer des signes. Elle a d’abord pensé au paludisme. Elle a pris des antipaludéens, ça n’a pas marché ; elle est passée aussi dans une structure, ça ne s’est pas amélioré. C’est ainsi qu’elle s’est dit pourquoi ne pas retourner à Conakry, sachant qu’elle était dans un milieu de personnes infectées. Le monsieur s’est retourné à Conakry et il a fait le deuxième teste qui s’est révélé positif à la Covid-19.»

C’est en tout 29 contacts dont un cas qui commençait à présenter des symptômes qui ont été recensés à Labé, en croire le DRS qui, contrairement aux rumeurs, soutient n’avoir eu aucun contact avec le monsieur en question : « Il nous a remonté la liste de tous ses contacts et nous sommes en train de les surveiller. Parmi ses contacts, il y a une personne qui s’est sentie mal à l’aise depuis hier et cette personne aussi, nous venons de l’envoyer à Kindia. Je n’ai jamais été en contact avec lui et si je suis une personne contact, je serais heureux aussi d’aller faire mon test parce qu’il y a parmi les contacts qui ont accepté d’aller rapidement à Conakry pour se faire tester. Mais il n’y a pas eu de contact direct entre nous. Je peux démentir ça. Le gouverneur ne rencontre pas toutes les personnes ; mais des cadres du gouvernorat, parmi nous ; il y en a qui ont été en contact avec lui. On a désinfecté la salle où il a tenu la rencontre ».

Pour l’instant, tous les regards restent braqués sur les autorités sanitaires qui assurent le suivi des personnes contacts.

A suivre !

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email