« Nous souhaitons que l’île de Kassa soit le plus bel endroit de l’Afrique » dixit l’honorable Cheick Tidiane Traoré Sous-préfet.

0
623

Le nouveau Sous-Préfet de Kassa, Honorable Cheick Tidiane Traoré a décliné ses premières priorités pour l’île de Kassa située à 3 kilomètres de la capitale Conakry. Il l’a dit lors d’une interview exclusive qu’il a accordé à notre Rédaction. Au cours de cet entretien réalisé à Kassa, le nouveau Sous-préfet a lancé un appel pressant aux filles et fils ressortissants de cette localité ainsi qu’aux personnes de bonnes volontés de venir au secours de la dite sous-préfecture dont le décollage n’est qu’une question de mois. Lisez exclusif !

www.lecourrierdeconakry.com:  Bonsoir Monsieur le Sous-préfet. Veillez-vous présentez à nos aimables lectrices et lecteurs ?

Honorable Mohamed Cheik Traoré : Je suis Honorable Cheick Tidiane Traoré, Sous-préfet de Kassa.

Vous venez d’être nommés à ce poste, quelles sont vos premières priorités ?

Mes premières priorités sont entre autres : l’Education, l’Eau, la Santé ainsi que toutes les questions sécuritaires.
Quelles sont les potentialités que regorge la Sous-préfecture de Kassa pouvant faire face à ces priorités ?

La Sous-préfecture de Kassa ressemble à un Diamant brut; il faut le pollué, le donné la bonne forme pour pouvoir le vendre mieux. C’est pourquoi notre objectif, c’est d’être dans la vision du Président de la République, Chef de l’Etat le Professeur Alpha Condé à travers le projet ‘’Conakry Vision 2040’’ pour pouvoir profiter le maximum possible de ce programme. Ensuite, nous mettre dans le cadre du programme national du développement économique et social (PNDES), pour dresser le maximum de ressources et de programmes et projets sur Kassa pour qu’à la première évaluation, la sous-préfecture de Kassa puisse faire partie des plus beaux endroits de toute la République de Guinée pourquoi pas de toute l’Afrique.

Pour y arriver à ce résultat que comptez-vous faire à court, moyen et long termes ? 

Cela se fera l’objet d’une consultation à la base avec les populations. Une consultation déjà programmée et qui va aboutir à la formulation d’un programme de développement communautaire. Et, c’est après ce travail de consultation et l’analyse d’experts que je pourrais m’exprimer sur un plan d’action à court, moyen et long termes.

Parmi vos premières priorités exprimées figure en deuxième position l’Eau. Vous venez de bénéficier d’un don de trois forages de la part de certains partenaires de Kassa. Quels sont vos sentiments ?
Satisfaction et invite à tous ceux qui sont les insulaires de naissance, d’amour, de choix qu’ils soient Guinéens ou étrangers que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice afin que tous les secteurs des îles de Loos puissent avoir leurs forages ; que tous les secteurs de Kassa puissent avoir accès aux services minimums de base à savoir : la Santé, une Education de qualité et que dans un très court délai, que les personnes quittent Conakry pour venir se soigner au Centre de Santé ici à Kassa. Ceci fait partie de nos premières priorités.

On appelle déjà le nouveau sous-préfet Honorable Cheick Tidiane Traoré, ‘’Messi de la sous-préfecture de Kassa’’. Qu’est-ce qui est à la base de cette appellation ?

Circonstance heureuse, le Président de la République a choisi le bon moment, je pense qu’il y a sa main magique derrière ça. Le Président m’a nommé à cette fonction à un moment où, il a déclenché à la fois un ensemble d’évènements heureux dont la sous-préfecture de Kassa doit bénéficier qu’il en soit remercié et je rends grâce à Dieu pour cela. En effet, les travaux de la mosquée qui est juste derrière ma résidence étaient finis depuis quelques temps, mais n’avait pas été inaugurée, c’est après ma prise de fonction qu’elle a été inaugurée avec joie. Ensuite, il y’avait un problème d’eau qui se posait ici sérieusement, aujourd’hui samedi 20 avril on vient d’offrir 3 forages gratuitement à la sous-préfecture de Kassa, voici quelques exemples qui amènent certains à dire que je suis le Messi de Kassa.

Il n’y avait-il pas de conflits entre les habitants des secteurs de Kassa ?

A Kassa, il n’y a pas de conflits, mais je vais travailler pour que les différentes communautés qui sont là vivent leurs diversités dans l’unité ; que cette diversité entre ces communautés puisse être une source de richesse pour les unes et les autres ; et que la cohabitation pacifique soit le socle du développement de cette sous-préfecture. En tout cas, l’un de nos objectifs majeurs, c’est de faire la sous-préfecture de Kassa le laboratoire du dialogue inter religieux.

Quel est votre appel à l’endroit des populations de Kassa ?

Je demande aux populations de Kassa de travailler, d’être à l’écoute de l’autorité. Quant aux jeunes, je leur demande de se former, de ne pas céder à la facilité et travailler pour accompagner le changement de l’île pour qu’ils soient les acteurs et bénéficiaires le changement qui va y arriver.
Merci beaucoup monsieur le Sous-préfet.

Je vous remercie.

Propos recueillis par Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com 

Print Friendly, PDF & Email