Port obligatoire de masque: La sécurité fortement déployée à Labé

0
85
Labé : Les femmes s’imposent dans les médias publics et privés

Le port obligatoire du masque est entré en vigueur à partir de ce samedi 18 avril 2020 sur toute l’étendue du territoire national. A Labé, les services de sécurité sont fortement déployés pour faire respecter le décret présidentiel intimant toute la population au respect strict du port obligatoire de masque en cette période où la courbe du Coronavirus ne fait que s’accroitre en République de Guinée.

Ce samedi, plusieurs carrefours stratégiques de la ville de Labé sont occupés par les hommes en tenue qui n’hésitent pas a interpeller toute personne n’ayant pas de masque. En plus de payer le montant imposé, l’intéressé est verbalisé par les agents de la sécurité. « J’ai oublié mon masque à la maison. Maintenant j’étais de passage à la devanture du commissariat central de police où j’ai trouvé beaucoup de policiers et ils m’ont directement orienté dans le commissariat où j’ai passé plus de 30 minutes avant de payer 30 000 GNF. Ils m’ont libéré sans le moindre papier, pas de reçu de paiement, rien », raconte Amadou Barry.

Constatant cela, les citoyens qui trainaient encore le pas quant à l’acquisition du masque se sont vite précipités vers le marché ou les ateliers de couture. « Ces derniers jours on arrivait à vendre 10, 20 voire 30 masques par jour. Mais, rien que dans la matinée de ce samedi j’ai vendu plus de 60 masques. Je pense que cela est dû à la répression en cours. Les gens viennent en masse et comme vous le constatez on ne fait que concevoir des masques », soutient Mamadou Ciré Diallo, tailleur.

En fin de matinée,  pratiquement toutes les personnes en circulation sur la voie publique portent des masques dans le centre urbain de la cité de Karamoko Alpha.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email