Synergie régionale des radios : Note de satisfaction et recommandation pour SFCG

0
722

La formation des journalistes et techniciens de radio à Kankan et Labé sur la couverture  des élections locales à l’initiative de Search For Common Ground (SFCG) avec un financement du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) retient l’attention des différentes parties prenantes.

Acteurs, citoyens, journalistes  et  porteurs de projet sont tous interpellés par les questions débattues lors des sessions de formation. Tous recommandent la pérennisation de cette action novatrice ;

Après la formation et la synergie, Thierno souleymane Diallo du CECOGE  de Labé  estime que  Search For Common Ground doit continuer les activités de sensibilisation tout en élargissant les champs d’action.

« Si nous prenons la préfecture de Labé, le nombre de focus groupe est trop petit par rapport aux différents quartiers et les animations publiques aussi. Donc nous leur recommandons d’augmenter la couverture. Il ne se reste que les 12 quartiers de la ville. Je souhaite qu’on augmente le nombre de focus groupe et élargir non seulement au niveau de la commune mais aussi les sous-préfectures pour qu’on déploie  des animateurs qui puissent vraiment sensibiliser »

En moyenne guinée, la synergie a réuni cinq radios dont trois de Labé et deux de Mamou. Cette synergie est venue à point nommé selon le constat du coordinateur de la synergie à Labé Talibé Barry.

La synergie régionale des radios initiée par Search For Common Ground  a permis d’évaluer le niveau de connaissance et le besoin de renforcement de capacité des journalistes qui exercent en région. Les deux jours formation avant la synergie ont permis de comprendre que bon de journalistes n’avaient pas d’expérience en matière de couverture des élections dans la phase pré-électorale et post-électorale. C’est pourquoi, le coordinateur délégué de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée recommande une multiplication de ces ateliers.

« Il faut multiplier le nombre d’ateliers de formation des journalistes de l’intérieur et notamment de la région de la moyenne guinée. L’autre recommandation, c’est bien évidemment la nécessite de pérenniser de tels expériences de concept synergie régionale. C’est la première fois qu’on organise une synergie au niveau d’une région de la Guinée. Donc il faut le pérenniser  concept parce qu’il permet qu’on élargisse à l’ensemble du pays. Au cours de cette synergie on a la chance d’avoir des éléments sur les zones d’une région ou d’une préfecture. Donc c’est très important de pouvoir pérenniser une telle expérience » indique Talibé Barry.

Pour toucher le plus grand nombre de citoyen, Alaidhy Sow, journaliste à radio Espace FM Labé  bénéficiaire de la formation pense qu’il faut investir dans les émissions en langues nationales.

 « Au niveau central, la synchronisation  des radios c’était des émissions beaucoup plus  en français qu’en langue locale. Je pense que, lorsqu’on on dit par exemple Labé, Kankan on peut se permettre de faire des émissions 100% en langue poular, à Kankan aussi la même chose en Malinké. Ça c’est pour toucher le maximum de public qui est là parce qu’on se dit à Labé on peut estimer que 80% de la population parle poular et facilement on pourrait atteindre notre cible si c’était des émissions 100% langues. Dorénavant quand c’est régional, je propose de faire les émissions en langue aussi ».

A Kankan où sept  radios privées de Kankan et de Siguiri  ont bénéficié de la formation sur la couverture des élections on se félicite des résultats de cette synergie. La formation de mise à niveau des journalistes et techniciens, la mobilisation sur le terrain, la participation et  la contribution de tous les acteurs pour la mise en œuvre de cette synergie font la satisfaction de Search For Common Ground selon Yayé Aissatou Diallo, point focal à Kankan.

« On estime qu’on a atteint les résultats escomptés  dans la mise en œuvre de cette activité dans la mesure où nous avons  a eu des témoignages des femmes qui sont venues témoigner sans être invitées. Elles disaient qu’elles sont vraiment contentes de la synergie et rassurées. Elles nous ont confié que pendant les élections locales prochaines, elles feront de leur mieux pour s’associer afin qu’on puisse aboutir à des élections locales participatives et apaisées en Guinée »

Pascal Tamba Koundouno, de la troupe de théâtre Kankan quant à lui recommande à Search For Common Ground d’élargir les activités à plusieurs niveaux et améliorer certaines questions logistiques.

Il est à noter que la synergie des radios  pendant les élections est mise sur pied grâce à la collaboration de Search For Common Ground et l’Union des Radiotélévisions Libres de Guinée (URTELGUI) sur financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans le cadre du projet « Choisissons nos élus locaux dans la paix ».

Ces différentes synergies à Labé et à Kankan ont mis face à face les acteurs impliqués dans la réalisation des élections locales.

Nantenin Traoré

Print Friendly, PDF & Email