Kassory Fofana à la tête du RPG ARC EN CIEL, pour se protéger contre la justice guinéenne (Aliou Bah)

0
76

Suite à la convention de l’ancien parti au pouvoir, le RPG arc en ciel, ayant conduit à la désignation officielle, de Kassory Fofana, à la tête de ce mouvement politique, le président du Model, Aliou Bah a fait une tribune pour expliquer les motivations de l’ultime premier ministre, Alpha Condé. Le moins qu’on puisse dire, le jeune leader n’a pas été tendre avec M.Fofana. Lisez !

‘’La seule véritable motivation qui a amené Kassory Fofana à faire une OPA (Offre Publique d’Achat) sur le RPG, pourrait être le souci de se protéger contre la justice face à d’éventuelles poursuites. Ainsi lui et ses complices ne chercheraient qu’à sauver leurs têtes en se fabricant un bouclier politique par le rachat de la direction du RPG.

D’ailleurs Kassory pouvait-il faire autrement sachant bien qu’il lui est impossible d’avoir une carrière internationale avec un prétendu doctorat, un parcours peu honorable et un passif de gestion aussi lourd ? Dans tous les cas, vivre loin du pays pour quelqu’un de son âge avec un goût affirmé pour les louanges et les troubadours, serait bien un cauchemar.

Alors pour se protéger avec les anciens dignitaires du régime et continuer de profiter des privilèges mal acquis, leur stratégie est la politique sans état d’âme avec la distribution des billets de banque qui représentent une partie du magot qu’ils auraient amassé. Et cela fonctionne bien dans un pays où la misère et l’analphabétisme frappent la plus grande proportion de la population.

D’ailleurs avec lui la formule reste la même ; on se rappelle que pour garantir son retour au pays, il créa le GPT sans militants pour se faire passer pour un opposant avant d’aller déposer son baluchon à la mangeoire et ravaler tous ses propos. La suite est connue et les archives sont encore fraîches.

Quant au CNRD, il inconcevable de justifier un coup d’État par les actes criminels commis par des individus, et concéder à ceux-ci un espace d’expression et de propagande politique avant de solder les comptes de leur gestion.

Que les autorités de transition le fassent ou pas, les Guinéens patriotes continueront de se battre pour que justice soit rendue aux victimes du régime criminel d’Alpha Condé et ses collaborateurs.’’

Le Courrier de Conakry

Print Friendly, PDF & Email