Le coup d’Etat militaire impacte le football guinéen

0
58

A l’instar de la communauté internationale, la Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé de sanctionner la Guinée à cause de la situation sociopolitique du pays, marquée par le renversement du pouvoir d’Alpha Condé. Sur ce, l’instance du football africain suspend jusqu’à nouvel ordre les matchs internationaux sur le territoire guinéen.

Cette décision est un coup dur pour le football guinéen qui prive ses clubs actuellement engagés dans les compétitions africaines de disputer leur match à domicile. Elle s’annonce comme une sanction contre les équipes guinéennes qui ne peuvent pas compter sur leurs supporters. Ça a été le cas de Wakriya de Boké qui a été éliminé à Dakar dès le premier tour de la coupe de la CAF, sans pouvoir disputer son match retour à Conakry.

« Dans ces circonstances et malgré l’amour et la passion du public pour le football en Guinée, vous comprendrez qu’au vu de la situation actuelle, il est difficile  d’envisager l’organisation des rencontres internationales sur le territoire guinéen. La sécurité des acteurs, officiels et spectateurs au stade est primordiale et non négligeable lors des matchs internationaux.

Pour ces raisons nous ne pouvons, dans le contexte actuel, organiser et ce jusqu’à nouvel ordre, programmer des matchs internationaux en Guinée. Ceux qui étaient prévus devront se jouer à l’extérieur », peut-on lire dans le communiqué de la CAF transmis ce jeudi à la Fédération guinéenne de Football.

A l’image des clubs, les équipes nationales guinéennes de Football  seront aussi obligées de disputer leurs matchs à l’étranger.  Notamment le Syli national féminin qui avait un match de qualification en ce mois de septembre.

Néanmoins, l’institution du football africain promet de revenir sur sa décision en cas de l’évolution de la situation sociopolitique de la Guinée.

 Soya Gallet

Print Friendly, PDF & Email