Accueil Actualités Mort d’un jeune à Labé: Suicide ou crime déguisé?

Mort d’un jeune à Labé: Suicide ou crime déguisé?

582
PARTAGER

Un jeune âgé de 25 a été retrouvé  mort dans le quartier Dongol Salya dans la commune urbaine de Labé. La victime se serait gravement blessée en  divers endroits  du  corps avant  de succomber aux blessures. Les images du présumé suicide sont insupportables.

Selon les informations recueillies auprès de la police, le jeune homme se serait donné la mort dans la nuit du mardi à mercredi.

labe-crime Le capitaine Mamadou N’Mah Bangoura explique les faits : « L’acte s’est produit dans la nuit du jeudi à vendredi. Je ne saurais dire les circonstances dans lesquelles il a trouvé la mort. Sur le lieu il y avait une hache, un couteau et des vitres cassés. Ce qui montre qu’il voulait s’égorger mais il n’a pas pu. C’est en ce moment qu’il s’est poignardé au bas-ventre. La consommation de la drogue peut être à la base de cet acte. Pour preuve, le papa de la victime a reconnu que son fils consommait de la drogue ».

Un conducteur de taxi moto a transporté une jeune dame au domicile de la victime. Il raconte : « C’est une fille qui connaît le jeune Ousmane Baldé en question qui m’a déplacé. Elle prétextait y aller, pour récupérer sa Batterie ou son téléphone. Je ne me souviens pas trop. C’est en ce moment que sa maman m’a dit que nous étions le 3ème groupe à demander où se trouve son fils ce  matin. Nous avons composé son numéro de téléphone. Il n’a pas décroché. Nous avons frappé à la fenêtre, il n’a pas ouvert. C’est en ce moment que j’ai reçu l’ordre de défoncer la fenêtre pour voir s’il était à l’intérieur de sa chambre. Quelque temps après, j’ai pu accéder à l’intérieur et  j’ai alors aperçu Ousmane Baldé allongé les pieds en direction de la porte avec quelques  objets  tranchants autour  de lui. J’ai alors informé la famille qu’il était sans vie ».

Le père de la victime,  Mohamed Diao Baldé est surpris de la mort de son fils et  s’interroge.

« Il passe généralement la nuit de ce côté. Nous nous voyons de temps en temps au salon. Mais quand il est là, il a l’habitude de fermer la porte de l’intérieur. Ma femme m’a appelé pour me dire que beaucoup de jeunes ont absenté notre fils Ousmane. En  plus de cela, ils disent que sa radio était allumée dans son bar de la nuit jusqu’au matin et qu’ils avaient frappé à la porte sans aucune réponse. Quelque instants après, je suis rentré à la maison et j’ai ordonné que la porte soit défoncée.  Une fois à l’intérieur, il y avait du sang un peu partout dans sa chambre. Nous nous posons beaucoup de questions, car la porte et la fenêtre étaient fermées. Mais quand nous voyons ses blessures, j’ai l’impression qu’il a été assommé par une autre personne ».

Les yeux sont tournés vers la police pour élucider les circonstances dans lesquelles ce jeune a trouvé la mort.

NB: Pour voir la photo de la victime cliquer ici
âme sensible, s’abstenir.

Ahmadou Sow

Print Friendly, PDF & Email