Crise politique en Guinée : Ibn Chambas rencontre les différents acteurs

0
155

Depuis octobre 2019, la Guinée est empêtrée dans une crise sociopolitique qui a fait à date 33 morts et 61 blessés graves. Face à cette situation qui perdure, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Mohamed Ibn Chambas, est arrivé en Guinée pour échanger avec les différents acteurs.

Lundi 27 janvier, le diplomate onusien a rencontré les membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) et les leaders de l’opposition dans la soirée. Que ce soit devant le FNDC ou l’opposition, le discours de Chambas n’a pas changé : […] J’ai par ailleurs fait observer qu’au regard de la situation de notre sous-région notamment dans le Mano River où la paix est encore fragile, on ne peut pas se permettre une crise en République de Guinée. J’ai rappelé que nous avons cinq autres élections majeures dans la sous-région sans parler des terroristes qui veulent avoir un accès à la mer.  Je les ai invités à s’abstenir de tout acte de violence dans leurs activités. J’ai par ailleurs recueilli leur lecture ainsi que leur proposition de sortie de crise.  Les Guinéens doivent chercher rapidement les voies et moyens de sortir de cette crise et de se concentrer sur la recherche de consensus vers le développement,  le renforcement de la démocratie,  de l’Etat de droit et le bien-être de tous. »

A son tour, le coordinateur du FNDC, Abdourahmane Sano a demandé aux Nations unies de prendre des sanctions contre l’Etat guinéen et les promoteurs du 3ème mandat : « On les a exhortés aux sanctions aussi bien contre l’État que contre les promoteurs de ce projet-là pour faire en sorte qu’on puisse fléchir la position du président de la République et favoriser l’encrage de la démocratie dans notre pays, parce que c’est ce qui peut être le socle de la stabilité et la sécurité dans la sous-région. On leur a expliqué la gravité de la situation et les tendances qu’elle est en train de prendre aujourd’hui et nous avons remis en main propre une lettre à l’adresse du secrétaire général pour dire combien le peuple de Guinée est soucieux de la dictature qui est en train de s’installer et les conséquences de cette situation pour notre pays et pour la sous-région. Nous allons d’ailleurs faire suivre la lettre-là par un extrait de vidéo de certains propos, certains actes de violence, certains actes d’atteintes des droits de l’homme pour que la lettre puisse être soutenue par des éléments tangibles avec des acteurs connus qui sèment la psychose pour que le peuple fléchisse. »

Au quartier général de l’UFDG, le chef de file de l’opposition a expliqué à Ibn Chambas ce qui peut a conduit à la crise, notamment la volonté d’Alpha Condé de changer la Constitution, le refus d’organiser les élections à bonne date, l’enrôlement des mineurs.

Mohamed Ibn Chambas devra rencontre ensuite les représentants du RPG Arc-en-cien, le parti au pouvoir.

Print Friendly, PDF & Email