Le collectif des acteurs sociopolitiques qui avaient pris part au cadre de dialogue inter guinéen ont tenu un point de presse ce samedi 31 décembre 2022 à la maison de la presse de Guinée. Ils se disent choqués de la récente déclaration des leaders du quatuor dont l’ANAD, FNDC Politique et RPG arc-en-ciel.
Prenant la parole au nom du collectif, Dr Ibrahima Sory Diallo, leader du parti ADC-BOC estime que cette sortie médiatique des leaders du quatuor remet en cause le dialogue obtenu avec beaucoup de difficultés.
« Aujourd’hui on pouvait s’attendre à des recommandations issues de leur entretien par rapport à ce cadre de dialogue tenu – pour nous dire aujourd’hui ils pensaient que le dialogue s’est tenu dans des conditions difficiles mais finalement y a eu des accords. Sur les accords, il fallait nous donner des points d’accord par rapport à eux. Et comme le premier ministre lors de son allocution avait mentionné que le dialogue est permanent et que les choses allaient vraiment se discuter d’un moment à l’autre, il ne servait à rien de dire que ce qui était là ce n’est pas bien fait. Ce qui est là, nous rejetons en bloc. Alors prenant acte de leur position, nous avons décidé de venir mentionner cet accent. C’est quoi? Nous estimons que le dialogue s’est passé dans les meilleures conditions. » a estimé Docteur Ibrahima Sory Diallo de l’ADC-BOC avant d’inviter le quatuor de rejoindre le dialogue.
« Nous les invitons à venir. Il y’a un comité de suivi qui doit être mis en place, ils peuvent venir aussi là poser leurs conditions , poser leurs problèmes. Mais on ne peut pas rejeter d’emblée dans un siège.. Il n’ y a pas un guinéen plus qu’un autre. Nous sommes tous des guinéens. »
Pour sa part, le secrétaire général par intérim du PDG-RDA Oyé Beavogui qualifie cette sortie médiatique des leaders politiques membres du quatuor comme une insulte à l’endroit des acteurs socio-politiques qui ont travaillé sur ces conclusions du rapport du cadre de dialogue remis au président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya.
« C’est que des Guinéens ne peuvent pas se réunir, travailler nuit et jour sur des recommandations qui en réalité doivent aider notre peuple, la nation guinéenne à sortir de façon digne et glorieuse de cette transition, que des individus de façons partisane puissent remettre cela en cause. Pour nous, c’est une insulte à l’intelligence du peuple de Guinée. C’est une insulte à ceux qui se sont mobilisés pour faire ce travail.» a affirmé le secrétaire général par intérim du PDG-RDA Oyé Beavogui
Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com