Libération des détenus politiques : El hadj Mamadou Sylla plaide auprès du président de la République

0
37

La liberté conditionnelle accordée à Cellou Baldé, Ousmane Gaoual, Abdoulaye Bah et Chétif Bah, a fait régir le chef de file de l’opposition Honorable Elhadj Mamadou : « C’est une excellente nouvelle pour moi. A partir du moment où j’ai mené des démarches depuis mon installation pour leur libération, on dira que c’est une coïncidence, oui une coïncidence heureuse. Alors je ne peux que remercier le président de la République, et la justice, même si cette liberté est provisoire. Mais le fait qu’ils retrouvent leurs familles, il faut se féliciter pour ça. J’invite surtout ceux qui sont en train de dire que c’est sous le poids des menaces de tel ou tel le président a cédé, à arrêter toutes formes de communication qui peuvent freiner ce geste de l’État. Car d’autres sont encore en prison, ils ont tous besoin de cette liberté. J’encourage le chef de l’État à faire autant pour les autres qui croupissent. Cela va nous conduire vers le dialogue, la paix et la cohésion sociale. »

                                                Marie Lisette Bangou

Print Friendly, PDF & Email