Guinée : Quatre responsables de l’UFDG bénéficient d’une liberté provisoire

0
34

Quatre leaders politiques viennent d’obtenir une liberté provisoire. Il s’agit de Ousmane Gaoual Diallo, Ibrahima Chérif Bah, Abdoulaye Bah et Cellou Baldé, tous cadres de l’UFDG qui étaient incarcérés à la maison centrale de Conakry dans le cadre des violences postélectorales d’octobre 2020. Ils ont bénéficié  d’une liberté conditionnelle ce vendredi 16 juillet 2021.

L’annonce a été faite à travers un communiqué lu au journal télévisé de 20 H 30 de la RTG. Selon ledit communiqué, la clémence dont ces opposants bénéficient est liée à  «des raisons de santé ». Le même communiqué précise que la libération de ces opposants est soumise à des conditions à savoir : l’obligation de ne pas sortir de Conakry et ils doivent répondre à la justice au cas où le besoin se fera sentir. »

La libération de ces opposants était l’une des conditions posées par l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo pour participer au cadre permanent du dialogue social.

                                                    Thérèse Malé

Print Friendly, PDF & Email